Vues: 1398 Created: 2010.10.16 Mis à jour: 2010.10.16

Auto bondage surprise en couche

Auto bondage surprise en couche

Auto bondage surprise en couche (Réel)

En préambule

J’ai l’immense bonheur de vivre avec une femme qui en plus d'être une Perle aime et pratique le BDSM. Nous dominons ensembles lors des soirées, elle me domine par plaisir et je ne peux contenir mes envies de provoquer ma Maîtresse d’Amour. Même si j’aime laisser galoper mes neurones sur les chemins tortueux lorsque j’écris, cette histoire est véridique.

"Si tu n'es pas à côté de moi à mon réveil, tu auras 10 coups de cane, de fouet et d'orties" m'avait dit la veille mon épouse car j'ai l'habitude de me lever de très bonne heure. Comme l'après-midi avait été chaude pour mon fessier, j'ai évité de provoquer mais en moi sa menace devenait de la tentation. |-

Au petit matin, j'ai installé mon ordi portable dans la cuisine pour surfer un peu avant de me décider à me faire un self bondage de provocation mais cette fois, mon ice timer serait ma Maîtresse d'Amour et je serai sa surprise. J'ai mis en évidence la clé des menottes et de la cage de chasteté sur la table.

J'ai passé ma cage de chasteté (métal) pour jouer sur la tension et la compression lors de l'érection puis un gros plug car j'aime le plaisir anal.

Pour éviter les problèmes de fuite urinaire j'ai mis une couche pour personne incontinente avec une culotte en plastique. (Jeux ABDL) C'est chaud et doux sur les zones érogènes et humiliant en même temps.

Par dessus, j'ai enfilé le gode ceinture de mon épouse pour qu'elle puisse s'amuser si elle le désirait puis je me suis installé sur une chaise où je me suis lié en faisant une ceinture de corde pour bloquer mes menottes derrière la chaise et me maintenir assis sur le gros plug. Lorsque j'ai entravé mes chevilles, j'ai regretté de ne pas avoir pris une ceinture pour serrer mes genoux, mais la peur de la réveiller m'a dissuadé de retourner dans la chambre.

Ensuite, je me suis mis un bâillon boule et une cagoule en cuir afin de me plonger dans le noir puis des pinces à sein reliées par une chaînette. J'étais prêt et très très excité mais cela ne m'a pas empêché d'hésiter au moment de fermer les menottes sur mes poignets. Non seulement je m'exposais à la punition annoncée avec les orties et la cane anglaise et à une longue durée de bondage en étant pincé et empalé en plus de la surprise que je faisais à mon épouse, cela laisse songeur. Pour ne pas faire machine arrière, je me suis presque pressé de fermer les menottes. Clic, clic !

Mon premier réflexe a été de vérifier que les entraves fonctionnaient bien, rassuré, le second de m'agiter sur le plug. Hummm. Mon Popaul vivait la crise du logement dans son tube de métal trop court et trop étroit pour qu'il puisse s'exprimer...

Au bout d'un LONG moment, mon petit orifice voulut rejeter le gros plug mais il ne le put. Les pinces à seins commençaient à faire mal mais revenir en arrière et me libérer allait être délicat. Si j'ai pu par de multiples et très petits mouvements me rapprocher des clés, les dits petits mouvements n'ont pas été gratuits, le plug essayant de s'échapper et les pinces à sein lestées par le poids de leur chaînette s'agitant...

En tâtonnant, je suis parvenu à faire glisser la nappe et à attraper les clés des menottes mais comme j'avais décidé de m'offrir à ma Perle d'Amour, j'avais fermé les menottes sans vérifier le sens et donc avec la serrure accessible. En plus de ce problème d'amplitude très limitée, mon peignoir s'acharnait à se glisser entre la clé et les menottes avec en prime, la corde les maintenant contre la chaise. Après au moins 15 minutes de duel, j'ai fini par baisser les bras. L'envie d'uriner après mes x et x cafés est venue, lorsque je me suis laissé aller dans la couche, mon derrière pensa sûrement qu'il pourrait profiter de la décontraction générale mais il n'en fut rien, les 78 kg posés sur lui le maintenant en sa place. Ouf, ouf ouf grrrr. Résigné j'ai donc attendu que la belle se réveille. J'espérais que le chat miaulerait pour sortir comme tous les matins mais cet enfoiré a décidé de dormir juste ce jour là.

Un long moment plus tard, le bruit de la chasse d'eau annonça à mes neurones embrumés que l'heure de l'humiliation et des douleurs érotiques n'allait pas tarder. Ma "salope" de Maîtresse d'Amour que j'adore et qui est une véritable Perle d'Amour, n'a rien dit, elle s'est servie un café et m'a pris pour une chaise. OUF Tous ses mouvements se transmettaient à ma cage de chasteté, au gros plug en sa caverne et aux pinces à sein. Ah/oh/ouille.

Elle s'est allumée une cigarette puis m'a planté là, la mélodie Windows m'indiquant qu'elle était allée allumer son ordinateur. Oh putain con ! ! ! Si elle se mettait à surfer, je n'étais pas prêt d'être libéré. J'ai essayé de me libérer mais une main m'a retiré les clés des mains ! La belle était revenue discrètement. Elle s'est assise face à moi sur mes genoux pour me faire des baisers doux dans le cou en jouant sur les pinces à sein. Aouuuu.

Son gode ceinture lui a sûrement fait de l'œil, trouvant affinités, ils entreprirent un dialogue qui s'est transformé en chevauchée fantastique en tout point. D'abord pour l'image, ensuite pour elle, puis pour les accessoires que je m'étais mis entre les jambes, entre les fesses et aux seins. Son plaisir assouvi, elle m'a libéré des pinces à sein et mes tétons m'ont fait payer l'addition. Elle a ensuite ouvert les menottes et retiré la corde puis la cagoule et le bâillon. Mon premier réflexe a été de me lever pour aller retirer le plug à la salle de bain en me tenant aux murs car j'étais très "vaseux" mais je ne suis pas arrivé jusque là, il s'est échappé tout seul. Par compassion elle l'a sorti de ma couche puis elle m'a ramené à ma chaise par l'oreille (c'est une image) où j'ai du nous servir un café et commenter mes sensations face à mon épouse affichant un sourire radieux.

Vous en conviendrez, ce n'est pas une femme que j'ai c'est une perle !

TSM

Si vous doutez de l'authenticité de ce texte, pour nous découvrir en image, vous pouvez visiter notre blog.

http://tsm-textes.over-blog.com/

Comments

n/a Il ya 6 ans
Nippon Il ya 7 ans
crespin Il ya 8 ans
TSM Il ya 10 ans
omega44 Il ya 11 ans