Anonymous


Vues: 602 Created: 2009.08.06 Mis à jour: 2009.08.06

Chute en vélo

Chute en vélo

Il y a quelques semaines de celà c'etait un samedi, j'ai fais une chute en vélo sur une route fraichement gravillonnée. J'ai freiné pourtant moderement mais malgré tout j'ai derapé sur les graviers, heureusement je portais un casque. Par contre mes mains etaient fortement ecorchées sur toute la surface anterieur. Des gens bien sympathiques que je remercie d'ailleurs ont fait venir les pompiers qui m'ont embarques vers l'hopital le plus proche. J'ai été pris en charge par les urgences qui m'ont soignés et bandés completement les deux mains. Le medecin m'a dit: "on vous garde le week end" et à une infirmière: "trouvez lui une chambre seule" et on m'embarqua dans une chambre seule. Il etait environ 17h00 on frappe à la porte de ma chambre c'etait une infirmiere jolie brune, yeux bleus d'environ 35 ans avec un thermometre en verre à la main. D'une voix tres douce elle me dit:" on ne vous a pas pris la temperature en bas je vais m'en occuper, je vais vous la prendre par les fesses si ça ne vous derange pas? avec vos mains vous ne pouvez pas, je ferme la porte, pouvez vous vous tournez sur le cote s'il vous plait" j'obeis, elle baissa doucement le pantalon de mon pyjama puis mon slip jusqu'au genoux. De deux doigts elle ecarta doucement mes fesses, je sentis la pointe froide du thermometre venir sur mon anus puis d'une poussée tres douce tres lentement elle fit penetrer la pointe en entier et ne s'arreta que lorsque le tube de vers toucha mon anus. Toujours aussi delicatement elle retira les deux doigts qui tenaient mes fesses ecartées et remonta le drap. Je vous laisse un petit instant. Au bout d'à peine 5 minutes elle frappa de nouveau à la porte elle s'approcha du lit et baissa le drap, de nouveau elle ecarta toujours aussi delicatement mes fesses de ses deux doigts et de l'autre main saisit le thermometre qu'elle retira tres doucement de mon anus et ses deux doigts quitterent mes fesses:" vous n'avez pas de temperature me dit elle par contre si vous souffrez appeller moi je suis là jusqu'à 21heures après ce sera ma collegue de nuit... A plus tard monsieur d...

Vers 19h00 on frappe de nouveau à ma porte c'était l'infirmiere qui m'avait pris la température, toujours d'une voix aussi douce et un léger sourire elle me dit: "ça va Monsieur D" ? Non,mes mains me font mal,elle me repondit:"il fallait sonner je vais vous chercher quelque chose. Elle referma la porte doucement, au bout d'un court instant on refrappe de nouveau c'etait l'infirmière tenant d'une main une boite de gants et de l'autre ce qui me semblait etre un suppositoire. Tout en enfilant ses gants elle me dit:"je vais vous mettre un suppo pouvez vous vous tournez sur le côté,elle retire doucement le drap en baissant tout aussi delicatement mon pyjama et mon slip.Puis elle se dirige vers le lavabo et mouille abondemment le suppo qu'elle avait sorti de son enveloppe ainsi que l'index de sa main droite. elle s'assied sur le lit et deux doigts de sa mains gauche m'ecarta doucement les fesses pendant qu'elle presenta le supositoire contre mon anus elle appuya tres doucement je senti le suppositoire entrer lentement et entierement en moi et la premiere phalange du doigt fin et ganté de l'infirmière."il est parti me dit elle" je lui repondis oui elle retira delicatement la phalange de mon anus et referma doucement mes fesses en enlevant ses deux doigts qui les tenaient ouvertes. Elle retira ses gants." je pense que ça va vous soulager Monsieur D sinon on mettra en place une perf" a plus tard Monsieur D et surtout appelez nous, nous sommes là pour ça. La porte de ma chambre se refermit.

Vers 20h30 la porte de m'a chambre s'ouvre de nouveau c'etait l'infirmière qui venait au nouvelles:" ça va Monsieur D" je lui repondis que j'avais moins mal, le suppo m'a fait du bien.Elle sourit et dit: "je vous ai au moins pas fait mal en vous le mettant" oh pas du tout lui reponds y je, vous etes la douceur personnifié. Toujours en souriant elle me reponds:" on me l'a encore jamais dite celle-là, j'ai un petit moment vous allez me raconter comment celà est arrivé, tout en asseyant sur le lit: je lui ai raconté ma mesaventure et nous avons discuté un petit quart d'heure, j'ai su qu'elle était mariée (le veinard de mari!!! savait-il au moins la chance qu'il avait d'avoir une épouse aussi belle et tellement douce?) Elle se leva d'un coup et dit :"je dois vous laisser c'est l'heure des consignes avec l'equipe de nuit mais je serai là demain matin essayer de dormir Monsieur D passez une bonne nuit et vous savez ce que je vous ai dit tout à l'heure n'hesitez pas à sonner et elle partit en redermant la porte derriere elle.

Enfin je fis connaissance avec l'equipe de nuit l'infirmière de nuit et l'aide soignante frapperent brièvement à ma porte et l'ouvrit d'un coup sec, toutes les deux avaient largement dépassées la cinquantaine, toutes les deux petites et plus que ronde avec un visage antipathique a souhait.L'infirmiere m'interpelle d'unton sec et froid:"à c'est vous qui avait fait une chute en vélo" j'ai pas eu le temps de repondre. Elle me dit:"quand on sait pas en faire on se contente d'un velo d'appartement" sur ce toutes les deux quitterent ma chambre en claquant la porte derrière elles.

A minuit je ne dormais toujours pas et mes mains recommencerent à me faire mal. Je me decidais à sonner, au bout d'un bon quart d'heure l'infirmière ouvrit la porte en allumant la lumière et me demanda d'un ton sec:" qu'est-ce qui se pase" je n'arrive pas à dormir et j'ai mal au mains.elle me dit:" on va s'occuper de vous,en me tendant un thermometre elle me dit:" prenez votre... ah non avec vos mains vous ne pouvez pas alors tournez vous sur le coté" elle enfila une paire de gants elle tira le drap et baissa mon pyjama et mon slip d'un coup sec d'une main elle souleva ma fesse du haut d'un coup sec aussi et de l'autre rentra le thermometre en une poussee rapide toute la pointe et d'une seconde presque la moitié du tube en verre (ce n'etait pas douleureux a vrai dire mais desagreable):"je reviens dans un moment me dit-elle

Tout en jetant ses gants dans la poubelle. Au bout d'un long moment on vint enfin m'enlever ce que j'avais de planté profondement dans mon derrière. C'était de nouveau l'infirmière elle baissa le drap et saisit le thermometre en le retirant d'un coup:"hum pas de fièvre" et remonta mon pyama et mon slip en faisant claquer l'elastique et elle se dirigea vers le lavabo remplit un verre d'eau et me dit:"ouvrez la bouche ce sont des comprimés un pour dormir l'autre pour la douleur" j'ai du les regarder d'une drôle de façon parce qu'elle me dit d'un ton sec:" si vous ne les prenez pas je vous fait une injection tout de suite" je lui repondis:"non non ça ira" elle me les posa sur la langue et me fit boire le verre d'eau puis elle s'en alla toujours en claquant la porte. Ouf j'avais échappé au suppo

J'avais du mal a ouvrir les yeux, c'etait l'infirmière brune qui s'était occupé de moi hier après midi accompagnée d'une toute jeune aide soignante blonde très jolie aussi. L'infirmière me glissa doucement a l'oreille "Bonjour monsieur D pardon de vous reveiller mais c'est l'heure de la température, comment s'est passée la nuit?" pas trop mal lui reponds-y je. Je vous presente Morgane qui suit sa formation d'aide soignante on va s'occuper de vous ce matin. Pouvez vous vous mettre sur le côté me dit l'infirmière" J'obeis Morgane baissa le drap et fit glisser mon pyjama et mon slip et d'une main pas très sure souleva doucement ma fesse du haut l'infirmière les mains gantées enfonça lentement et entièrementla pointe du thermometre en verre dans mon anus. Morgane lacha ma fesse et prit le thermometre entre deux doigts en le poussant encore d'un petit centimetre je sentit le tube de verre commencé à entrer en moi. Elle posa son avant bras sur ma fesse tout en tenant le thermometre en me demandant ce qui m'etais arrivé je lui racontais brièvement. Au bout de deux ou trois minutes son avant bras quitta ma fesse et elle retira delicatement le thermometre et remonta de l'autre main mon slip et mon pyjama. A ce moment là l'infirmière entra Morgane lui tendit le thermometre:" pas de temperature c'est parfait monsieur D" oui mais voudrais aller aux toilettes:" Pas de problème me dit-elle essayer de vous lever si ça tourne on vous donne le pistolet ou le bassin" je me levais ça allait:" ça va Monsieur D?" dit l'infirmière je fis un signe de tête pour dire oui:"Morgane dit l'infirmière tu peux conduire monsieur D jusqu'aux toilettes là bas tu lui baisse son pyjama et son slip et tu l'installe sur le wc merci".Morgane lui repondis:" je l'emmene tout de suite Marie (c'est comme ça que j'ai su que cette si jolie infirmière s'appelait Marie)

Sur le champ elle m'emmena jusqu'aux toilettes.Elle me fit rentrer dans l'un de referma la porte derrière elle, baissa mon pyjama et mon slip puis elle m'aida à m'asseoire sur le wc:" je reviens dans cinq minutes je referme la porte de l'exterieur en me presenta une espèce de clé comme ça vous ne serez pas derangé" Elle ouvrit la porte et la referma à clé rapidement derrière elle. Au bout de cinq minutes on frappe à la porte j'entends une petite voix:" c'est Morgane vous avez fini Monsieur D" oui je lui repondis elle deverouilla la porte l'ouvrit elle la referma vite derrière elle:" vous avez..." juste uriné je lui repondis je me levais elle remonta mon slip et mon pantalon.

De retour jusqu'à à ma chambre je marchais juste derrière elle elle portait un pantalon et une veste courte blanche. A la faveur de la couleur et la finesse du tissu du pantalon j'ai pu voir qu'elle portait un mini slip de couleur sombre cette vision me troubla un peu. On arriva à la chambre Morgane ouvrit la porte et pendant qu'elle m'aidait à me recoucher elle me dit:" je viens dans un court instant vous faire prendre votre petit dejeuner a plus tard Monsieur D" "à plus tard Morgane et encore merci je lui dis" en guise de réponse elle se retourna et me fit un large sourire qui illumina ses yeux verts.

Un instant après on frappe de nouveau à ma porte c'était Morgane:" vous prenez quoi pour le petit déjeuner monsieur D, café chocolat, thé?". Je voudrais bien du chocolat,:" pas de problème je vous amène ça mais je vous servirez en dernier comme ça je vous aiderait pour manger d'accord?" je lui répondis oui merci et de nouveau son magnifique sourire qui illumina de nouveau la beauté de ses yeux et la porte se referme derrière elle. Au bout d'une petite demie heure Morgane m'apporta mon petit dej. Je lui demanda si je pouvais me lever et le prendre sur la petite table j'ai horreur de manger au lit:"mais bien sure Monsieur D il n'y a pas d'interdiction, je vais m'asseoire à coté de vous pour preparer et faire manger vos tartines et puis regardez j'ai pris une paille pour que vous puissiez boire votre chocolat" vous etes vraiment trop aimable lui dis-je et elle me répondit toujours par ce sourire qui lui allait si bien. Elle beurra mes tartines et les decoupa en tout petits morceaux et me les donna à la petite cuilliere. De temps en temps elle me laissa boire un peu de chocolat grace a ma paille. Elle prit tout son temps en me parlant de choses et d'autres. Une fois terminé elle se leva et me dit:" je repasse dans un moment pour la toilette et après on refera vos pansements avec Marie".Elle disparue derrière la porte en la fermant derrière elle doucement j'ai pu voir une nouvelle fois de plus furtivement son mini slip sombre au travers de son pantalon...

A suivre

Comments

omega44 Il ya 11 ans
cedounet Il ya 11 ans
gege4288 Il ya 12 ans
Jijan Il ya 12 ans
clyso Il ya 12 ans
clyso Il ya 12 ans