Vues: 1069 Created: 2016.07.06 Mis à jour: 2019.05.19

Le Club des Suppositoires

Le Club des Suppositoires

1 - Bienvenue au Club

Un nouveau club de remise en forme viens d'ouvrir en ville, mais celui-ci est tenu par le pharmacien qui viens juste de rentrer de Roumanie avec Alice et Louane et il compte bien se servir de ses nouveaux suppositoires de contrôle mental pour avoir un maximum d'esclave à son service.

Héléne choisis donc d'aller à ce club en effet, un club seulement réservé aux femmes est un plus, ça évite de tomber sur tous ses pervers qui vont là bas seulement pour mater.

Elle s'y rend donc et tombe sur Alice qui lui fait faire le tour des installations, puis elles se rendent au bar ou Alice lui prépare un cocktail vitaminé avec un petit somnifère dedans (elle à l'habitude depuis le train).

Héléne le bois et commence à se sentir étrange, elle à la tête qui tourne et finit par s'effondrer sur le sol endormie.

Alice la place donc à plat ventre sur une table, avant de baisser son pantalon, pour lui insérer le suppositoire mental.

A son reveil Héléne est totalement sous le contrôle du Pharmacien celui ci lui dit « Bien esclave Héléne tu dois te débrouiller pour amener d'autres futures esclaves ici »

« Aucun problème je vais amener ma sœur Tania » Approuve Héléne.

Le lendemain Tania et héléne se rendent donc au club, « Donc t'as une remise si t’amène d'autres membres c'est ça ? » se renseigne Tania.

« Pas du tout c'est juste que ce club est tellement bien que je voulais te le faire connaître » Répond Héléne.

Alice ne tarde pas à le rejoindre « C'est bon les filles vous êtes prêtes pour les exercices ? »

« Allons y' approuvent t'elles.

Elles commencent donc à faire des exercices aux rythme de la musique, mais bientôt quelque chose commence à se passer dans la tête de Tania, elle à l'impression que la musique lui parle.

Elle sent que la musique lui fait quelque chose « Descend ton jogging, penche toi en avant pour toucher tes pieds et détend tes fesses »

« Descend ton jogging, penche toi en avant pour toucher tes pieds et détend tes fesses »

« Descend ton jogging, penche toi en avant pour toucher tes pieds et détend tes fesses »cela semble se dire en boucle dans sa tête. Sa sœur est Alice se sont déjà exécutées elle sont fesses à l'air penchée en avant.

Tania finit par se dire que ça doit être normal et s’exécute, tandis que le Pharmacien entre et il entreprend d'insérer un suppositoire à Alice, ainsi qu'à Hélène.

Il viens vers Tania, celle ci veut faire quelque chose, mais elle se sent impuissante d'autant plus que la musique lui demander de relâcher son sphincter, ce qu'elle fait et ce qui permet au Pharmacien de lui insérer le suppositoire sans aucun problème.

Celui ci est ravi pour son deuxième jour d'ouverture il à déjà deux nouvelles esclaves.

2 - Suspicions

Le club du pharmacien tourne déjà depuis un petit moment et la ligue des agent secrète commence à avoir quelques doutes sur la nature de ses activités.

La chef choisis donc d'envoyer Lola une de leurs agentes, pour voir de quoi il en retourne.

Elle fouine donc dans le club espérant trouver quelque chose de louche, mais elle ne vois rien d'anormal.

Mais au détour d'un couloir une fille dont l'effet du suppositoire mental viens de s'arrêter, et qui à les fesses bien glissantes ainsi qu'une forte odeur de plante autour d'elle lui dit « s'il vous plaît aidez moi ».

« Doucement qui êtes vous et quel est le problème ?» Demande Lola surprise.

« Il faut que vous me fassiez sortir d'ici » Répond la fille qui s'appelle Julia.

Afin de ne pas attirer l'attention et d'en savoir plus avant de décider quoi faire l'agent secrète choisis d'amener Julia dans le sauna.

« Il à fabriqué des suppositoires de contrôle mental et il les donne aux filles, après nous sommes tous simplement ses jouets » explique la transfuge.

Lola qui trouve tout ça un peu étrange tente d'en savoir plus.

Mais elle est interrompue par la voix du pharmacien qui dit « Il est l'heure d'aller au dodo après vous aurez droit au suppo tout vert qui va vous rendre bien docile, ce n'est pas l'ordre habituel mais je n'aime pas quand mes victimes se débattent ».

« Non je ne veut pas, je ne veut plus rien avoir dans mon derrière.» Dit l'ancienne esclave paniquée tandis qu'un gaz commence à envahir le sauna.

Lola se précipite sur la porte mais celle-ci est fermée, le gaz commence à envahir toute la pièce, elle essaie de retenir sa respiration, tandis que Julia c'est déjà effondrée sur le sol endormie.

Le gaz commence à partir et la porte s'ouvre, Lola en as respiré un peu, elle se sent donc vaseuse, Alice viens vers elle « On dirai qu'une petite souris est passé nous voir »

Elle va donc vers Julia descend son pantalon lui insère le suppositoire, puis la réveille d'une claque.

Julia tu va avoir l'honneur de convertir Lola, dit elle en lui tendant un autre suppositoire, « Oui maîtresse » Approuve t'elle tout en prenant le suppositoire sous le regard horrifié de sa future victime.

« Tu va voir c'est très agréable » Dit Julia en s'approchant d'elle.

« Non je détestais ça étant gamine, en plus ça fait des fuites dans la culotte » Répond Lola.

Elle allonge donc Lola sur le sol, « s'il te plaît ne fait pas ça » Supplie t'elle tout en donnant des coups de pieds sans conviction.

Julia retiens ses coups de pieds et la tourne sur le ventre « Julia » poursuis l'agent secrète impuissante.

« En plus tes fesses sont toutes écartées à cause du gaz » s’enthousiasme Julia.

Avant de lui insérer le suppositoire. Puis Alice dit « on va laisser le suppositoire agir un peu avant de l'amener au pharmacien ».

3 - Le pharmacien attaque l'université

Le pharmacien à trouvé un nouveau plan pour obtenir plus d'esclave, il à maintenant des vues sur Serena une jolie étudiante en droit à l'université.

C'est donc un soir que Serena rentre dans sa chambre universitaire, vêtu de sa robe noire de juré qu'elle à une surprise sur la table du salon trône une poupée de la taille d'une barbie qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau.

Elle trouve cela plutôt étrange et la ramasse ce qui fait tomber un objet pas très grand de forme ovoïde, elle regarde l'objet et qu'elle n'est pas sa surprise de remarquer qu'il s'agit d'un suppositoire.

Elle se reconcentre sur le jouet pour remarquer que celle ci à les yeux qui tournent comme des tourbillons et elle se sent s'enfoncer à l'intérieur.

Tandis qu'elle se met à parler « Je suis la poupée pute, est ce que tu veut jouer avec moi ? »

Serena essaie d’échapper à son regard « Non »

Mais elle insiste tandis que le tourbillon tourne de plus en plus vite « Tu va être une gentille petite fille comme moi »

« Je...je... » Tente de se raisonner Serena.

Tandis que la poupée continue « On va jouer à l’infirmière, tu dois prendre ton médicament »

« Quel médicament ? » Tente de savoir Serena.

« Celui qui est sur la table » Indique la poupée.

Tandis que Serena en voyant le suppositoire commence par dire « Oh non, il est hors de question » mais en ce concentrant sur le regard de la poupée, elle accepte.

Enlève sa jupe de juge, s'allonge sur le canapé rentre le doigt dans son cul avant de le retirer et deviens la nouvelle victime du pharmacien.

Le pharmacien était maintenant passé à l'attaque de l'université mais c'était sans compter sur l'intervention de la femme invisible. Cette jolie blondinette d'une vingtaine d'année en combinaison bleu moulante. Était rentée dans l'université sans se faire remarquer et avait déjà neutralisé une des complices contrôlée mentalement du pharmacien sans se faire remarquer.

La femme invisible fait directement un rapport au QG « Allo la base ici Brenda, j'ai commencé à agir sur le problème mais à première vue, il semblerai que Serena à été droguée ou quelque chose comme ça ».

Elle n'as pas le temps d'en dire plus que Serena viens vers elle et se met à l'embrasser, Brenda surprise se laisse aller à se baiser, ce qui perturbe sa concentration et elle ne voit pas la porte s'entrouvrir et le pistolet pointer vers le bas de son anatomie.

Elle reçoit donc une fléchette dans la partie charnue de sa fesse « quoi, oh nooo » à juste le temps de dire Brenda avant de s'effondrer endormie sur le sol.

Elle se réveille quelques heures plus tard la tête lourde elle est ligotée en culotte assise sur le canapé, en face d'elle se tient le pharmacien, il à un sourire mauvais sur le visage.

Il tire la culotte de Brenda vers le bas.

Léve et écarte ses jambes pour les faire se reposer sur un système à la Mac Gyver qui permet de lui garder les jambes en l'air. Il enfile ensuite une paire de gant qu'il entreprend de bien lubrifier

« Je n'aurai jamais pensé avoir la chance de mettre un suppositoire à la femme invisible se réjouis se dernier » Tout en déballant l'ogive parfumée.

Brenda à tout juste le temps de remettre ses idées en place qu'elle sent le corps gras entrer dans ses fesses, tandis que le pharmacien serre celle-ci.

Une agréable chaleur commence à se répandre, tandis qu'une seule idée obsédante se met dans la tête de Brenda. Tous les ordres du pharmacien doivent être suivis à la lettre.

4 - Interrogatoire au club

Une fois dans les locaux et sous l'action du suppositoire mental Lola ne peut que dire la vérité.

« Quel est votre nom ? » se renseigne le pharmacien.

« Lola Roth » répond l'espionne.

« Qui vous à envoyée ? » Poursuis il.

« La ligue des agent secrètes » Répond Lola sous l'emprise du médicament.

« Quel est votre rang dans cette ligue ? » Se renseigne le pharmacien.

« Je... je suis... la sous chef » Avoue Lola sous l'emprise du suppositoire.

« Bien j'ai une mission pour vous, vous allez amener votre chef ici au club » Conclue le pharmacien.

A contre cœur Lola est obligée d'obéir.

Elle rentre donc au QG pour proposer à sa chef Audrey d'aller au club.

Une fois là bas Audrey à quelques soupçons « ses filles dans le vestiaire avaient l'air plutôt étranges ».

« Qu'est ce que tu va imaginer tu est trop absorbée dans ton travail, un petit massage te fera du bien » Propose Lola.

Audrey se rend donc dans la salle de massage ou l'attend Alice « Enlevez votre tee shirt et votre soutien gorge et allonger vous sur le ventre sur la table de massage » Indique celle-ci.

Mais à peine Audrey c'est elle allongée que des crochets sortent de la table et l'emprisonnent « Que ce passe t'il ? » s'étonne celle-ci.

Tandis que Alice dit « On va commencer madame l'agent secrète» un sourire mauvais sur le visage.

« Qu'est ce que vous racontez ? » fait semblant de ne pas comprendre Audrey.

Tandis qu'Alice lui répond « N'essayez pas de m'embobiner je sais cela de source sûre »

« D'ailleurs quand notre informatrice vous aura mis un suppositoire vous serez une bonne petite esclave comme elle » Poursuis Alice tandis que Lola entre dans la salle avec une boîte de suppositoires dans la main.

Mais pendant tout le temps qu'elle parlait Audrey était en train de se contorsionner pour échapper au crochet ce qu'elle arrive à faire, en s’enfuie par la fenêtre avant que quiconque n'ai eu le temps de la retenir.

Elle ne tarde donc pas pour aller informer la police de la situation. C'est Zoé qui est choisie pour cette mission. Elle accompagne donc Audrey au club. Zoé par interroger le pharmacien, tandis que Lola va vers Audrey.

Une fois seul le pharmacien sort rapidement un décontractant musculaire en injection qu'il plante dans le cou de Zoé, celle ci tombe à 4 pattes, complètement détendue et relaxée, le pharmacien sort donc sa boîte de suppositoires, il descend le pantalon d'uniforme de Zoé et son sous-vêtement pour glisser le suppositoire dans son anus tout détendu. Avant de lui dire « Il n'y à rien de suspect ici »

La policière sous l'emprise du suppositoire de contrôle mental répète « Il n'y à rien de suspect ici ».

Revenons en à Audrey une fois face à Lola, celle ci lui assène un violent coup de poing qui la met KO et qui lui permet de lui administrer un suppositoire sans aucun problème, la ligue des agent secrète est donc totalement sous le contrôle du pharmacien.

5 - Le piège manqué

Installée confortablement dans un canapé dans son cabinet, Amandine regardais le pendule du docteur Jean Jacques depuis maintenant 1 heure.

La raison de sa présence dans son cabinet est que la ligue des agent secrètes pense qu'il pourrai être le pharmacien.

Elle fait semblant de se laisser hypnotiser gardant son esprit pour elle fixant discrètement ailleurs.

Il utilise la technique classique des paupières qui deviennent de plus en plus lourdes.

Amandine fais donc semblant de s'endormir mais en fait elle reste en contrôle.

Il marche tout autour d'Amandine pour approfondir la transe mais quelque chose d'inattendu survient, elle sent une vive douleur au bras.

Le pharmacien viens d'injecter à Amandine un liquide dans le bras à l'aide d'une seringue, elle voudrai bien se lever, ou tenter quelque chose pour se défendre mais il la maintien dans le canapé.

« Je sais qui tu est Amandine, Audrey de la ligue des agent secrètes travaille déjà pour moi, tu va bientôt être toute détendue et recevoir ton suppositoire » L'informe le pharmacien.

Puis il souris tout en s'emparant d'une de ses fameuses boîte de fusées parfumées.

Il allonge donc délicatement Amandine sur le dos, descend sa jupe plissée et son joli sous vêtement.

Remonte ses jambes en l'air et lui introduit le suppositoire de contrôle mental.

Pour Amandine une fois le suppositoire dans le rectum elle tente de rassembler ses idées mais la tête lui tourne.

Elle est si bien dans ce canapé et puis bon Jean Jacques veut qu'elle dorme.

Elle ferme donc les yeux et sombre dans la torpeur devenant une nouvelle esclave du pharmacien.