Vues: 571 Created: 2019.03.31 Mis à jour: 2019.03.31

fiction de suppositoires

Une drôle de pharmacie

Elena, une jolie jeune fille de 22ans, avait reçu comme conseil de sa mère, l’idée d’aller à une nouvelle pharmacie qui venait d’ouvrir pas loin de chez elle. Elle s’y rendait d’un bon pas et s’arrêta quelques secondes pour observer la devanture.

La boutique ressemblait à m’importe quel pharmacie de l’extérieur, depuis la vitrine on pouvait voir l’intérieur, des rayons remplis de médicament de sirops, et autres pilule, on pouvait même voir le traditionnelle rayons pour produit d’incontinence.

Elle entra et remarqua une jeune pharmacienne, très jolie, toute juste sortie des études

« Bonjour mademoiselle, puis je vous aider ? »

« Et bien ma mère ma conseiller cette pharmacie, pour vos remèdes a base de plante surtout, je manque de sommeil en ce moment, vous pouvez m’aidez ? »

« Mais bien sur, nous proposons une large gamme de tisane, mais nous adaptons le remède à la personne, suivez moi dans l’arrière boutique, je vais préparer un assortiment de tisane. »

Elena la suivi sans un mot, trouvant l’idée original, elle ne pu néanmoins s’empêcher de remarquer l’étrange démarche de la demoiselle, ainsi que l’épaisseur inhabituelle au niveau de ses fesses.

Elles arrivaient dans un petit salon bien décoré avec un canapé confortable, une petite table et des étagères remplis de plantes et remèdes traditionnels.

Elena observait la pharmacienne lui préparer plusieurs tisanes.

Alors qu’elle se penchait, elle reconnu cette bosse bizarre difficilement caché par sa courte jupe, une véritable couche culotte pour adulte !! Elle n’en revenait pas, non pas qu’il soit inconcevable pour elle qu’un adulte en porte mais la demoiselle semblait tellement sans gène à s’exposer ainsi a son regard!

Elena ne remarquât pas avec cette diversion, l’ombre derrière elle, l’odeur provenant des tasses avait déjà aussi fait effet, son esprit était déjà embrumé et très réceptif à toute hypnose.

Soudain elle entendit une voix masculine « Oh mais en voila une bien jolie petite demoiselle que tu nous amène la, ça va être un plaisir de m’occuper de toi »

Surprise, Elena voulu faire un pas en arrière et se retourner, mais elle tituba et se retrouva nez à nez avec un grand type en blouse blanche qui lui agita un pendule devant les yeux.

« Détend toi ma petite, laisse toi faire, tu es en mon pouvoir et tu vas gentiment m’écouter »

Elena était subjuguée par le mouvement du pendule, ses yeux étaient dans le vague et sa bouche demie ouverte, et son corps refusait de l’écouter !!

« Marie, va chercher les préparatifs pour notre cliente » La pharmacienne s’exécuta sans dire un mot comme un automate, elle revint de l’arrière boutique, avec une courte jupe bleue, un petit paquet de suppo et un gros paquet de couche pour adulte.

Le pharmacien agitait les suppos devant les yeux d’Elena « tu vas bien dormir avec ça ma petite, et en plus tu vas prendre l’habitude d’en mettre très souvent »

Le pharmacien lui dis de se déshabiller, ce qu’elle fit contre sa volonté, bientôt son jean bleu se retrouva a ses chevilles suivi par sa culotte en dentèle rose.

La pharmacienne elle s’agitait dans son dos et quand on lui dit de s’allonger, elle senti une étrange épaisseur au niveau de ses fesses, et elle compris alors qu’elle était allonger sur une couche culotte pour adulte, tout un coup elle senti une invasion au niveau de ses fesses et commença à gémir

« chuuut, détend toi, ce sera très vite fini » dis le pharmacien, en effet, elle avait beau poussé et serrer les fesses de toutes ses forces, elle senti le suppo être inséré petit à petit et bientôt complètement enfoncé et commencé à fondre, la tète lui tournait, alors que le pharmacien la conditionnait avec ses dernière commandes hypnotique. Puis ce fut un grand trou noir.

Lorsque elle se réveilla, elle ne savait pas très bien ou elle était, dans la rue devant la pharmacie mais impossible de se souvenir comment elle avait atterrie la, elle sentait le vent entre ses cuisses faisant virevolté sa petite jupe, elle avait un sachet à la main bien qu’elle ne se souvenait pas avoir acheté. Elle fut soudain distraite par son téléphone portable, sa maman l’appelait et l’invitait à prendre le thé, elle haussa les épaules et s’y dirigea donc, ignorant le bruit de plastique de sa démarche ainsi que les hommes se retournant à son passage stupéfait de voir une jolie jeune femme portait une épaisse couche très peu cachée par sa jupe.

Elena, insouciante, ne savait pas non plus que sa mère lui ferait faire une petite sieste avec les suppos qu’elle avait elle-même achetée, tout ce quelle savait, c’est qu’elle avait une étrange envie de retourne à cette drôle de pharmacie.