Vues: 427 Created: Il ya 2 ans Mis à jour: Il ya 2 ans

Maddy en visite chez des amis

Nuitée

La fin de la journée fut plus calme pour Maddy. Elle sortit dans le jardin, put faire de la balançoire et même jouer avec le chien de la maisonnée. La jeune femme, finalement, ne détestait pas ce rôle de petite fille qu'on lui faisait jouer. Elle lut une bande dessinée sur une chaise de jardin. Elle fut finalement appelée à dîner.

Le repas était bon, avec la particularité qu'on lui présenta deux pruneaux dans une coupelle à dessert.

« Je n'aime pas trop ça.

— Peut-être, mais ça aide à aller à la selle. »

Maddy rougit et mangea les pruneaux.

« D'ailleurs tant que j'y pense : la prochaine fois que tu feras caca, tu ne tireras pas la chasse et tu m'appelleras, ou Robert. C'est pour voir quand ton transit aura repris normalement. »

La pensée de devoir montrer son caca à Louise ou Robert embarrassait Maddy, mais que répondre ?

Maddy avait espéré regarder la télévision le soir, mais Louise s'y opposa. « Les enfant, même les grands, ont besoin de sommeil, et la télévision est mauvaise pour cela. » Elle dut se préparer pour le lit. Louise lui avait préparé un pyjama Mon Petit Poney.

Louise l'accompagna dans la salle de bains. Elle chronométra 2 minutes de brossage de dents (visiblement, Maddy avait tendance à trop écourter ses brossages), puis ordonna à Maddy de se laver « le bas ». Maddy la regarda d'un air étonné en rougissant. « Dvant, derrière ». Maddy rougit et enleva son bas de pyjama. « Sur le bidet. »

Maddy n'était visiblement pas très familière de cette installation en voie de disparition dans les salles de bains françaises. Louise la fit s'asseoir face aux robinets et mouiller le gant de toilette. « Si tu n'es pas trop en sueur, que tu n'as pas tes règles et que tu t'es rafraîchie la zézette il n'y a pas trop longtemps, tu peux te contenter d'eau à cet endroit. Sinon, tu savonnes autour et tu rinces bien comme tout à l'heure. Pour ce soir, on va juste faire l'eau. »

« Maintenant le derrière. Tu vas savonner entre les fesses, en ramenant vers l'arrière plutôt que l'avant, des fois qu'il y ait des saletés. » Maddy s'exécuta. « Maintenant tu rinces. »

Louise supervisa aussi l'essuyage « tu dois bien te sécher entre les jambes ». Maddy passa ensuite le pyjama, et Louise la mit au lit avec un bisou.

« À ce propos… Maddy, est-ce que ça t'arrive de te toucher la zézette ? »

Maddy rougit.

« Hé bien tu ne réponds pas ?

— Ça m'arrive… un petit peu.

— Merci pour ta franchise. Alors je te dis tout de suite : pas de ça sous mon toit. Tu ne te toucheras ici que pour t'essuyer et te laver, comme une bonne petite fille.

— Mais toi tu… tu…

— Moi c'est moi. Si tu as un problème à cet endroit, tu viendras me voir et je verrai ce qu'il conviendra de faire. »

Maddy passa ensuite le pyjama, et Louise la mit au lit avec un bisou.

« Au fait, la prochaine fois que tu iras à la selle, ne tire pas la chasse et appelle-moi, je veux voir quand tu auras repris un transit normal. »