Vues: 425 Created: Il ya 2 ans Mis à jour: Il ya 2 ans

Maddy en visite chez des amis

Ceinture

La journée puis le dîner se passèrent gaiement. Enfin, ce fut l'heure de la toilette du soir. Tandis que Robert s'occupait de la vaisselle et de divers rangements, Louise supervisa le pipi et la toilette du soir de Maddy. Maddy n'aimait pas faire pipi devant quelqu'un, ni qu'on la regarde se laver.

Puis Robert s'occupa de Samuel. Le jeune homme était encore tout décontenancé ; Robert le fit se décalotter, savonner puis rincer le sexe, et laver son entrefesse, en donnant ses consignes : Louis et lui ne voulaient ni sexe qui sent l'urine, ni fesses sales, dans leur maison, et Samuel ne devrait pas hésiter à se laver après le passage aux toilettes. Enfin, il lui indiqua les consignes :

« Tu ne te toucheras le zizi que pour t'essuyer si besoin, et te laver. Pas de cochonneries ici. »

Pendant cela, Louise dit à Maddy de se rendre dans sa chambre et de l'y attendre.

« Je ne peux pas regarder la télévision ?

— C'est mauvais pour le sommeil et le repos. »

Louise arriva bientôt, porteuse d'un curieux appareillage.

« Enlève ton bas de pyjama.

— Mais pourquoi ?

— Arrête de toujours discuter. Enlève-le et je te montrerai pourquoi. »

Maddy obéit. Louise passa à la suite de son plan :

« Passe-ça, un peu comme une culotte. »

Maddy regarda le dispositif. C'était une sorte de ceinture, mais avec une sorte de fond de culotte rigide, peut-être en silicone, et fendu. Il n'y avait rien pour couvrir les fesses, ce fond de culotte était relié par des lanières à l'arrière de la ceinture.

« Mais pourquoi ?

— Mais, ma petite, pour t'empêcher de te toucher. Nous l'avions achetée au cas où, mais ton comportement de la nuit dernière la rend indispensable. »

Maddy regardait l'engin avec horreur.

« Maddy, tu as voulu passer une semaine avec nous, où tu devrais obéir. Vas-tu commencer à désobéir le deuxième soir ? »

Avec résignation, Maddy passa le dispositif. Louise la fit allonger sur le dos jambes écartées, et régla les lanières de façon à bien placer le fond de culotte sous la vulve, avec la fente sous le méat urinaire. Puis elle serra la ceinture de façon à ce qu'elle ne puisse être retirée sans être dessérée, et verrouilla l'engin avec deux petits cadenas.

« Si tu fais pipi la nuit, essuie-toi bien, voire prends un bain de zézette dans le bidet. »

Louise fit un bisou à Maddy et la borda.

La ceinture se rappelait à l'attention de Maddy quand elle serrait les cuisses. Elle devait dormir sur le dos. Bien entendu, il lui était impossible de se toucher. Lorsqu'elle alla aux toilettes la nuit, elle se compissa un peu. Elle songea à Louise, et fit couler de l'eau dans le bidet pour y tremper sa vulve, avant de s'essuyer. Quelle humiliation !