Anonymous


Vues: 10702 Created: 2009.07.12 Mis à jour: 2009.07.12

Bea

Bea

Nat adore sa nanny Béa et c'est réciproque.

Les punitions étaient toujours bien méritées. Il y avait toujours le rituel de deux lavements par semaines et plus si Béa voulait punir son bébé et de régulières prises de température, sous n’importe quel prétexte.

Les fessées étaient très courantes jusqu'à 2 ou 3 par semaines, mais Nat en faisait beaucoup et cherchait à se faire punir, c'était intentionnel.

Un matin, Béa arrive et prépare le petit déjeuner, Nat n'arrive toujours pas. Elle a l'habitude de se lever vers 8h son petit déjeuner attendant sur la table. Béa l'a bien éduquée pour cela. Mais là rien. Nat n'arrivait pas. Vers 8h30 l'attitude de Nat ne plaisait pas beaucoup à Béa, elle se rends dans la chambre, trouve Nat qui la regarde on dirait qu'elle a quelque chose à cacher. Béa lui demande pourquoi elle n'est pas levée. Nat lui dit qu'elle se sentait malade, Bea touche son front mais ne remarque rien d'anormal. Elle sort de la chambre.

De retour avec le tube de vaseline et le thermomètre, Béa s'assoit à côté de Nat sur le lit.

"Ma chérie, j'espère que tu a de la température, car il faudra que tu justifie ton absence au petit déjeuner."

En effet Béa est stricte sur les règles du petit déjeuner ; il ne faut pas le manquer, malade ou pas. Bea trouve une drôle d'odeur dans son lit. Alors que Nat avait l'habitude de se tourner de côté ou sur le ventre pour que Béa lui prenne sa température, là elle remontait bien sa couette et cherchait à cacher quelque chose.

"Bon maintenant je prends ta température, qu'attends tu ? allez, allez, montre moi tes jolie fesses"

Dit Béa en étalant la vaseline sur le thermomètre. Béa soulève les draps et remarque la tâche de pipi que Nat a faite. Béa la regarde l'air consternée.

"C'est pas grave ma chérie, que t'est il arrivé ?".

Nat l'avait fait exprès, elle voulait voir la réaction de Béa face à un pipi. Nat réponds de manière évasive, c'était incompréhensible. Béa fronça les sourcils et devina qu'elle avait fait exprès.

"Tu n'avais pas envie de te déplacer jusqu'aux toilettes, c'est ça ?" Nat dis oui d'un mouvement de tête, n'osant pas parler.

"Tourne toi pour l'instant !"

Sur ces mots, Nat se tourne et présente ses fesses en baissant sa culotte, Béa pose son doigt encore vaseliné sur son anus et le lubrifie, elle enfonce le thermomètre très profondément. Comme d’habitude elle laisse très longtemps le tube de verre dans la rosette dont elle adore contempler les fronces roses palpiter autour du thermomètre, qu’elle dégage une ou deux fois pour contrôler la montée du mercure.

"Tu va aller de suite prendre ton petit déjeuner, puis tu changera tes draps. Tu reste mouillée, comme ça .Tu ne te changera que pour aller à la douche"

Une fois la température vérifiée, elle part déjeuner. Elle a le cul trempé, ça refroidi, mais sa sensation est plus proche du plaisir que de l'embarras. C'est pas si inconfortable que ça. Elle sait qu'elle va recevoir une fessée, qu'elle aura sa température reprise, peut être un lavement. Elle avale son petit déjeuner rapidement et va changer les draps de son lit.

Bea l'attends dans la salle de bain, elle tiens la brosse de bain dans les mains.

"Allez penche toi sur le lavabo, petite souillon"

Nat s'exécute. Béa soulève sa robe de chambre trempée, lui laisse sa culotte et "CLAC" "CLAC" une bonne dizaine de coups sur la culotte mouillée qui font serrer les dents de Nat et lâcher un petit "ow".

"Je vais te laver petite souillon, puisque tu est incapable d'être propre"

Sur ces mots Nat se met toute nue, elle n'a pas honte de se retrouver dans cette situation, Béa connaît bien ses parties intimes.

Elle rentre dans la douche fait couler l'eau et profite de l’eau bien chaude. Béa entrouvre le rideau. Elle toune Nat de face et lui insère un savon dans la bouche, BEURK, Nat a horreur de ça, c'est dégueulasse, mais elle devra accepter sa punition.

"Je t'ai dit que j'allait te laver"

Dit Béa alors qu'elle faisait faire des aller retours dans la bouche. Nat n'avait pas envisagé cela, elle était au bord des larmes. Elle cherche à se rincer avec le pommeau de douche Béa lui dit qu'elle le fera quand elle sortira de la douche avant de se laver les dents.

Béa attrape le gant de toilette, le mouille et met beaucoup de gel douche. Elle commence à savonner Nat comme un bébé, la tête, les bras, puis la tourne de dos, descend de plus en plus, puis les fesses. Elle lui demande de se pencher en avant et de bien écarter ses cuisses pour qu'elle puisse bien astiquer son minou. Elle s’exécute de manière obéissante. Béa savonne bien son entrejambe.

"Aujourd'hui, tu est punie, nous allons sortir faire quelques achats, mais ne te réjoui pas trop"

Sans en dire plus Béa fini de bien la rincer, partout.

Elle sort se sèche et s'habille. Elles partent ensemble en ville. Elles arrivent à un magasin médical. Nat reste sceptique.

"Bonjour mesdames"

lance le vendeur.

"Bonjour monsieur, nous venons acheter des changes complets" lance Béa

"Oui, nous en avons bien sûr, mais avez vous un modèle, une taille ?"

"Nous aimerions une très forte absorption. La taille : c'est pour mademoiselle qui a quelques problèmes avec sa vessie, mais avez vous des échantillons que nous puissions essayer ? Montrez moi ce qui est disponible."

Nat devint toute rouge, le vendeur un peu gêné ne se dégonflait pas. Il présente les gammes expliquant les changes complets, les couches anatomiques, les insert, les culottes plastiques. Il sort un échantillon de chaque gamme. Explique la différence entre chaque absorption.

"La taille sera médium je pense"

Dit Béa en tenant une abena x-plus. "Avez vous une cabine s'il vous plait ?".

"Certainement madame"

Béa attrape le bras de Nat et la guide vers la cabine munie du change complet.

"Allez, retire ton jean"

Dis Béa "Non s'il te plait"

réponds Nat. Béa fronce les sourcils,

"Ne commence pas à répondre, sinon tu sort avec une couche sur toi" Nat a le souffle coupé retire son jean. Béa passe sur sa culotte le change complet.

"C'est bon pour la taille"

Dit Béa.

La taille est bonne, reste à voir les accessoires.

"Il faudra que ce soit très absorbant"

dit Béa. Le vendeur lui conseille les abena x-plus et les tena maxi. Si elle veux augmenter la capacité, elle peut ajouter des inserts, des couches traversables. Béa se tourne vers Nat,

"Alors que dis tu des insert ? Ça a l'air bien non ?" "oui, bien sûr " réponds doucement Nat sachant que tout cela était pour elle. Elle n'a jamais porté de couches.

"Avez vous de culottes plastiques ?" puis se tourne à nouveau vers Nat "Donne la taille au monsieur. "du 40 s'il vous plait" réponds Nat

Le vendeur suggère que s'il y a des couches dessous ça risque d'être juste, alors sans hésiter elle dit vous avez "44-46 ? vu l'épaisseur que tu va avoir, il vaut mieux prévoir large" Le vendeur montre les différentes culottes qu'il possède. Elle choisi un modèle avec un large entre jambe. Au passage elle voit aussi un bock à lavement qu'elle ajoute à la commande au grand désespoir de Nat.

Elle sortent du magasin munies de 3 paquets chacune. Nat a l'impression que tout le monde la regarde avec ses paquets de couches à la main.

Arrivées à la maison, Nat est priée d'aller se déshabiller et de revenir en Tshirt uniquement. Elle reviens ainsi vêtue. Béa a préparé un change complet, 2 inserts et un thermomètre…

"Allez ma chérie, allonge toi dessus"

Nat s'allonge, c'est tout doux.

Béa remonte les cuisses de son bébé et lui introduit délicatement le thermomètre, loin dans sa belle lune,

"à partir de maintenant, je te prendrai ta température à chaque change"

Au bout de cinq minutes, elle ôte l’instrument médical et rabat l'avant de la couche sur son pubis, ferme les adhésifs, et relève Béa.

Le premier contact est très doux, chaud. L'épaisseur entre les jambes fait très bizarre. Ca crisse un peu. Béa lui demande de marcher. Un petit bruit de plastique signale très clairement les mouvements de Nat. Elle a honte de se retrouver ainsi, mais un sensation de bien être l'envahie. Béa lui enfile la culotte plastique et lui dit.

"Tu portera une couche durant cette semaine, tu n'a plus le droit d'aller aux toilettes, plus du tout"

"Mais pour aller faire caca ?"

demande Nat un peu choquée.

"Tu a une couche tu t'en sert ; maintenant tu reste comme ça, je veux voir si ta couche reste propre ; tu a voulu faire ta souillon, tu en paye le prix, je ne changerai pas tes draps tous les jours."

Ce fut le début du port des couches pour Nat.

Comments

tsukasa Il ya 5 ans
n/a Il ya 7 ans
clyso Il ya 12 ans