Vues: 381 Created: 2017.02.11 Mis à jour: 2018.11.15

Soizig

Soizig 13

L'attente de l'autorisation d'expulser m'a semblée longue mais surtout douloureuse par les crampes, de plus, j'ai craint un moment de ne plus pouvoir me retenir et de me vider sur le lit, mais Charlotte veillait sur moi en bonne aide soignante, connaisseuse des effets et résultats, quand elle m'autorise à venir m'asseoir sur le pot, j'en ressent un immense soulagement et me vide honteusement devant elle mais avec une certaine délectation puis, une fois vide, elle m'emmène au bidet de la salle d'eau pour me laver les fesses, très agréable aussi d'être lavé par quelqu'un d'autre, j'en avais oublié ce plaisir, pendant que je me sèche, Charlotte se déculotte sans pudeur pour faire un pipi dans le wc attenant, j'entend la musique de son jet…

Elle me demande alors de venir devant elle et tout en finissant sa miction, me saisit la verge en me caressant les testicules, elle me fait rebander et une fois ma tige bien dressée, me complimente encore sur sa forme et sa taille, sur mon joli prépuce, mon gland et ma veine bleu puis, sans prévenir, elle m'embouche délicatement en me décalottant de ses lèvres, j'en suis à la fois gêné et troublé, tant de choses s'entrechoquent à ce moment là, de mes désirs charnels envers cette femme mature et le bien qu'elle me fait en me suçant la verge, allant à l'encontre de mon éducation et de mes interdits envers la maman d'un copain, ajoutant à l'angoisse qu'il arrive subitement, nous surprenant dans ce coït buccale et sa maman pisseuse...

Elle me tend quelques feuilles de papier wc en me demandant de l'essuyer, comme j'hésite, ne l'ayant jamais fais, sauf avec la langue sur la fente de Soizig, elle m'instruit et me guide en me tenant la main, une fois satisfaite, elle m'entraîne de nouveau dans sa chambre pour me faire découvrir un tout autre plaisir, sortant de sous son lit une mallette de cuir, elle en ouvre le couvercle pour me montrer l'objet qu'elle veux me faire goutter, parmi d'autres instruments bien plus volumineux, là encore elle m'instruit, c'est un vibromasseur qui par sa petite taille, est dédié au plaisir du petit orifice, je n'en ai jamais vus en dehors de photos, quand elle le met en route, il vibre dans ses mains, elle le pose sur ma bouche pour me le faire sentir…

Puis elle descend plus bas le poser sur mes bourses, je sursaute de plaisir, la sensation est forte et m'électrise les boules, de même quand elle remonte l'objet tout le long de ma verge, tout en me faisant découvrir ce plaisir vibratoire, elle à recommencée à me masser l'anus avec de la pommade, agenouillée à mes pieds, Charlotte m'offre maintenant une triple caresse, le vibro sur mes couilles, ma verge dans sa bouche et un doigt dans mon cul, elle brise toute résistance tant elle sait faire les choses et quand elle me propose de remplacer son doigt par l'objet qui frétille, je ne le refuse pas et me laisse titiller, elle joue avec le bout à masser ma rondelle, je sent les vibrations exciter les terminaisons nerveuses de ma zone anale…

La résistance de mon anus m'échappe et voilà qu'il s'ouvre sans contrôle à la pénétration, je la réclame même, fléchissant les genoux, je m'empale doucement sur la bite en plastique qui me vrille l'anus de folles sensations, la maman de Malo me sourie affectueusement en me sodomisant, elle s'active sur ma queue et me pompe goulument, un instant elle s'arrête pour me dire, "- tu aime ça hein…?", je chuchote un, "- oui madame…", elle y vat de plus belle pour me fourrer l'objet, le ressort, le remet pour me branler l'anus, je ne me contrôle plus et quand monte la jouissance en un feu électrique venant de toutes parts, je vais pour la prévenir que je vais décharger mais n'y arrive pas, bredouillant juste un "- ma.d.me…je…je…

L'orgasme me submerge, brulant et surprenant, je lâche ma semence tout au fond de sa bouche, Charlotte avale tout, semblant se régaler en dégustant mon foutre, jamais une telle jouissance je n'ai connus avant et je dois reconnaître, même si cela me gêne, que l'objet dans mes fesses n'y est pas étranger, je prend donc du plaisir à me faire enculer, bien que se soit une femme qui vienne de me le faire, ce qu'elle m'a introduit est bien plus gros qu'un doigt et j'ai aimé cela, troublé je m'interroge, tout comme l'autre jour quand Malo m'a sucé en doigtant ma rondelle, suis-je juste sodomite gouttant aux expériences, ou vais-je me laisser happer par les avances de Malo et les fantasmes de Soizig qui semblent plus pénétrants que le petit vibro…?

Avant de quitter sa chambre car Malo va revenir, Charlotte me demande si Soizig doit passer aujourd'hui car elle voudrait lui faire essayer une tenue d'homme, comme je m'étonne de cette tenue inconnue de moi, Charlotte extrait de sa mallette une verge en caoutchouc à la forme réaliste, fixée sur des lanières de cuir, j'en ai déjà vus une dans un livre de fesses où les femmes jouent entre elles mais je ne connaissais pas cette appellation…

- C'est plus gros que ce que tu as reçu dans le derrière tout à l'heure mais pour les dames, cela permet de nous transformer en garçons, je suis certaine que Soizig va aimer cela, remarque que peut-être toi aussi tu aimerais que je fasse le garçon avec toi…? On verra cela à ton prochain lavement…?

- Heu… Oui madame… si vous voulez…

- Bien… On verra si tu as une aussi bonne langue que Soizig… Tu me feras ce plaisir…?

- Heu…oui madame…

- Bien… Part maintenant… Malo va revenir…

- Au revoir madame… merci…

- Merci pour quoi…? Pour t'avoir lavementé ou sodomisé…?

- Pour les deux Madame…

- Ah…!? Mais ce n'est rien… J'ai bien aimé m'occuper de toi… D'ailleurs, est-ce que Malo s'occupe bien de toi aussi…?

- Hein…!? Heu… Pardon…?!

- Aller… Ne fais pas l'innocent… Vous vous faites des choses tous les deux…?

- Non…! Je vous jure madame…!

- Oh…!? Même pas une petite pipe ou un doigt dans les fesses…?

- Non Madame…! Jamais…!

- Tient donc…!? Alors s'est Soizig qui vous le fait…? Elle vous doigte les fesses…?

- C'est gênant de parler d'elle comme ça madame…

- Tu peux bien me le dire… Je t'ai dis qu'elle me léchait très bien…

- Hum… Bon… Oui… elle nous le fait…

- Ah… Malo aussi aime se faire doigter la rondelle…?

- Oui madame…

- Et tu n'as pas envie parfois de le sodomiser…?

- Non… Je ne sais pas madame…

- Tu me le dirais si un jour tu l'enculais…?

- Je ne sais pas madame…

- Bon… Aller… File… Je te le redemanderai…