Vues: 426 Created: 2017.02.11 Mis à jour: 2018.11.15

Soizig

Soizig 14

Quelques temps après, nous nous sommes quand même retrouvés tous les trois dans la chambre de Malo, en sa présence, Soizig restait très discrète sur ses moments intimes avec sa maman, mais quand il n'était pas là, elle me racontait ses séances de lavements et câlins entre elles deux, elle savait que j'aimais ses descriptions romantico-médicales et saphiques, en échange, je me masturbais devant elle en m'introduisant un doigt ou un objet dans les fesses, puis elle se déculottait pour venir s'accroupir au dessus de mon visage, exigeant un cunni torride auquel elle donnait elle-même le rythme par ses déhanchements, frottant sa vulve, parfois odorante, sur ma bouche et mon nez, il arrivait même qu'elle fasse pipi sur moi…

Malo essayait encore de m'attirer à lui pour des jeux de sodomie, je finissais par lui demander, un soir où nous étions tous les trois, les raisons de ses envies bisexuelles, il se lança alors dans le récit d'une aventure qui lui était arrivée à ses début dans notre équipe de handball, les chahuts allaient souvent bon train aux vestiaires et sous la douche, c'est ainsi que plusieurs fois, un des autres joueurs lui avait touché la verge mais aussi les fesses d'une main savonneuse, à son grand étonnement, cela ne l'avait pas gêné ou très peu car il en avait eu une érection, le gars qui l'avait tripoté s'en était aperçu et avait continué ses attouchements de plus belle, lui présentant même un jour sous la douche, sa propre érection…

Ils avaient traînés pour se changer afin que les autres s'en aillent et enfin seuls, ils avaient continués à "chahuter" tous les deux, se touchant plus sensuellement verges et raie des fesses, l'autre équipier, un peu plus âgé, étant apparemment plus au fait de ce que deux gars tout nus peuvent se faire pour avoir du plaisir, lui avait d'abord fait une gâterie buccale et manuelle en guise d'initiation, lui demandant après de lui rendre la pareille, chose qu'il lui avait fait de la même façon, dans un état d'excitation total, à l'époque, aucune des petites amies de Malo ne lui avait fait une fellation entière et de se vider les boules dans la bouche d'un gars ne lui avait apporté que du plaisir, il l'avait ensuite sucé pour lui donner le même plaisir…

Son initiateur en était venu au touché rectal la deuxième fois, pendant une pipe, et Malo lui avait fait de même après, ce n'est que quelque sucettes et doigtages plus tard que le gars lui fit comprendre que le plaisir d'avoir une verge dans l'anus était supérieur à celui d'un simple doigt, Malo se laissa convaincre et lui donna ses fesses à dépuceler, le gars était moyennement monté et misent à part les premières douleurs de la pénétration, il avait prit du plaisir à être saillit de la sorte, se masturbant pendant l'enculade, puis il avait prit à son tour du plaisir en sodomisant son équipier, s'apercevant après sa première fois dans l'anus, qu'il était toujours attiré par les filles, cela l'avait rassuré, lui donnant le choix des armes...

Depuis il pratiquait épisodiquement, comme ça l'arrangeait, pour fêter sa majorité, il avait même cédé aux avances d'un ami de la famille, plus fortement équipé que son dépuceleur, l'homme l'avait invité chez lui pour le weekend, sous le prétexte de menus travaux à effectuer chez lui et de suite en arrivant, lui avait baissé pantalon et slip pour le fourrer dans le garage avec juste un peu de salive en guise de lubrifiant, cela lui avait déchiré le cul, comme un deuxième dépucelage, mais là aussi, il avait prit du plaisir à se faire ramoner rectum et sphincter, l'homme avait tiré son coup rapidement en se vidant les couilles dans son conduit mais Malo avait aimé cette sauvagerie et les effets lavementeux du sperme juste après…

L'ami de la famille avait usé et abusé de lui tout le W.E, masturbations, fellations, sodomies, l'amenant même vers des pratiques mouillées d'arrosage au pipi, Malo, restant un peu sur sa faim quand à son propre plaisir, profitât d'un endormissement de l'homme pour lui prendre l'anus et se vider les boules après quelques fortes ruades, celui-ci protesta mais Malo le maintenait fermement, quand il se releva l'anus dégoulinent de sperme, l'homme voulu le chasser de chez lui mais comme Malo lui proposait de choisir entre le récit de ses attitudes sodomites à sa mère et à la famille ou à l'acceptation d'une visite de temps en temps afin de lui faire le cul, celui-ci baissât le ton et Malo depuis vient parfois le visiter, dans les deux sens du terme…

Pendant qu'il nous contait son histoire, Soizig lui avait glissée une main dans le pantalon au niveau des fesses et s'occupait apparemment de lui stimuler sa rondelle, comme il me demandait si je comprenais son itinéraire anal, Soizig lui défaisait le devant du pantalon pour en extraire sa verge, je lui répondais que oui, bien que n'ayant pas vécu de telles choses mais que depuis que nous étions ensemble, amoureux de Soizig par le corps et l'esprit, certaines de mes barrières mentales concernant la sexualité s'effondraient, c'est alors qu'il se positionnât en levrette en me disant, "- Et bien viens me faire plaisir alors…!" Soizig le déculotta, les fesses blanches de Malo étaient maintenant tendues, tel une offrande à la pénétration…