Karen


Vues: 483 Created: 2008.09.24 Mis à jour: 2008.09.24

Amélie

Chapitre 3

Je suis donc revenu de la salle de bain du haut avec à la main un paquet de lingette et une couche droite traversable.

- Viens écarte tes cuisses je pense une lingette sur ton intimité, ça va être froid.

En passant la lingette dans la vulve, j'ai instinctivement regardé le résultat l'état de la lingette, outre des petits poils il y avait aussi des sécrétions.

J'ai pris une autre lingette, et d'une main j'ai écarté ses lèvres intimes et effectivement il y avait beaucoup de sécrétion, très liquides et blanches.

- Tu as eu des pertes intimes ?

- Oui, la grossesse provoque des sécrétions assez pâteuse, et en plus j'ai eu « chaud » cet après midi...

- Voila c'est propre, tu veux que je t'ajoute l'insert supplémentaire.

- Oui je pense que c'est plus prudent.

- Tu vois pour mettre un change complet, il faut utiliser la méthode des bébés couchés sur le dos, plaqué l'avant de la couche sur le bas ventre rabattre l'arrière sur le devant et placer les autocollants d'abords les bas puis les 2 du haut, je te conseille de bien serrer le bas, voila t'es parée, c'est pas un peu gros ?

- Non, c'est bon, un peu épais à l'entre jambe.

- Vas-y, descend je range encore la poubelle, tu n'as pas besoin de remettre le slip filet, tu peux le mettre au linge sale, ça se lave, en plus je crois que les hommes sont rentrés.

Nous sommes descendu, bien évidement tout le monde a vu la protection de madame, son mari s'est plutôt inquiété de cette incontinence subite.

Moi j'ai juste glissé à l'oreille de mon chéri que je pense qu'il a raison, elle exagère un peu !

Nous avons mangé et bien sûr elle a bien bu et tout fait pour rigoler...

Avant de ce coucher elle m'a bien sur redemandée une couche, je lui ai reproposée un change complet pour la nuit, mais madame a préférée un flex plus un insert, c'est beaucoup plus sécurisant...

- Tu ne veux pas plutôt un change complet ?

- Non je n'arriverai pas à l'ouvrir ou à le baisser si je dois me lever la nuit pour aller aux toilettes.

- Soit, tiens une protection à ceinture, il suffit d'attacher autour de la taille, juste sous le ventre, et remonter la couche et la fixer sur l'avant.

- Peux tu me la mettre ?

- Oui, retire ta couche actuelle, fait ta toilette, sèche toi bien, je reviens.

Cinq bonnes minutes après elle était debout devant le lavabo entrain de se brosser les dents toujours en couche.

J'ai déplié la protection et voulant la mettre en place j'ai vu que la ceinture n'était pas assez longue à cause du bidon...

- Attends j'enlève ma couche, j'ai préféré commencer par me brosser les dents, je passe vite sur le bidet.

Là j'ai du attendre madame car elle s'est bien appliquée à nettoyer sa vulve, elle a passé deux fois une main savonnée dans les plis de son intimité et elle a rincé deux fois en passant la douchette du bidet bien d'avant en arrière le jet dirigé sur ses doigts glissant entres ses lèvres intimes, elle s'est bien séché.

Entretemps j'en ai profité pour ramasser la couche par terre, elle l'avait juste baissé comme une culotte, je l'ai pliée et mis dans un sac hygiénique, nouée et jetée ensuite dans la poubelle.

- Voila je suis prête.

- Oups c'est pas assez long, mais attends il me semble qu'il me reste un échantillon taille XL.

Effectivement j'ai retrouvé une protection dont la ceinture faisait le tour du ventre, avant de remonter sur l'avant j'ai placé l'insert absorbant bien en face de la vulve

- Voila c'est en place, ça tiens ?

- Oui je pense, donc si je veux faire pipi au WC ?

- Tu ouvres en tirant à cet endroit, l'avant de ton bas ventre va se libérer et te permettant de faire pipi directement dans les toilettes, attention de ne pas faire tomber l'insert dans les WC, et il faut tenir la couche sur le cote avant de t'assoir, l'autre solution consiste à juste dégager le cote en s'asseyant sans défaire, mais ça ne marche que si elle n'est pas trop serré, ou sur le matin...

- Tu va mettre quoi cette nuit ?

- Je pensé mettre qu'une protection anatomique, mais comme l'autre flex est déballée je vais l'utiliser.

- Tu ajouteras un insert ?

- Non pas ce soir, ça va être trop gros, une culotte coton et une protection simple suffira, je viens de faire pipi.

Ne voulant pas m'éterniser sur mon cas j'ai tourné les talons et je suis sortie de la salle de bain, pour revenir quelque temps après qu'elle soit montée rejoindre son mari dans la chambre d'ami.

J'ai pris ma douche, fait ma toilette intime, et enfilé comme prévu ma culotte et mis en place la flex et je suis monté avec mon mari.

Bien sur il voulait tout s'avoir :

- Alors j'avais raison ou pas ?

- Je crois que oui car elle exagère, elle a testé toute la gamme, lui ai-je repondu.

- En plus elle n'a pas arrêté de boire ce soir.

- Oui dans la salle de bain, en faisant couler l'eau elle a fait pipi dans sa protection, elle aurai facilement pu aller au toilette,

- Tu l'as vu faire pipi, devant toi ?

- Non mais lorsqu'elle a retiré sa protection, elle était pleine et l'absorption n'était pas complète, elle venait de faire pipi dedans j'en suis sûr. En plus elle est allée se laver, elle aurai aussi pu faire pipi dans le bidet, elle ne l'a pas fait car sa vessie était vide, j'en suis sûr.

Mon chéri en a profité pour se rapprocher de moi et a glisser sa main dans ma culotte.

- Et là elle en a mis une ?

- Oui j'ai du lui mettre une Flex avec un insert.

- Normale les flex c'est bien pour la nuit. Non ?

- Si mais elle aurai bien pu mettre un change complet, mais elle pense aller aux toilettes durant la nuit, donc elle doit pouvoir ouvrir la couche.

- Tu vois ce n'est pas forcement ce que tu crois.

- Tu rigoles, elle va tester d'autres trucs ce soir avec son mari, sinon elle ne m'aurai pas demandé si ça absorbe aussi le « fluide male », Eh arrête de passer ta main chez moi !

- T'es sur ?

- Oui, je suis sûr qu'elle va ouvrir sa couche, lui montrer son minou rasé, elle veut jouer la petite fille sage... Arrête sort ta main de ma couche, tu as les mains froides tu va enrhumer mon minou.

- Et toi tu as mis quoi, j'ai aussi mis une flex mais sans insert. Sort ta main !

- Tu as raison...

Il a retiré sa main mais il s'est mis sur moi tout en restant sous les draps, il a retiré ma culotte, évidement j'ai manifesté ma désapprobation, mais juste pour ne paraitre comme une fille facile !

Tout en m'embrassant, et caressant les seins il c'est frotté à moi. Pour finalement glisser sa main dans ma protection et s'occuper de moi, évidement les velcro de la protections ont rapidement cédés et dès lors il n'a plus remonté sa tête pour m'embrasser, il été tellement excité qu'il n'a pas arrêté de taquiner mon clito et l'entrée de mon vagin avec sa langue, moi évidement j'ai jouie assez vite.

Ma protection était entièrement étalée dans mon entre-jambe, ayant jouie mon clito devient trop sensible, interdisant qu'il continu, mais il sait très bien que c'est le moment de dégager son membre pour le placer en moi. La pénétration est archi facile, Il n'a pas résisté longtemps malgré que nous avions fait l'amour ce matin, et a émis sa semence en moi, et a peine son membre redevenue à sa taille repos j'ai sentie la semence couler dans la raie de mes fesses.

Comme à son habitude il a remis ma couche en place, et comme à son habitude il me laisse sans culotte.

Nous avons encore un peu discuté et nous nous sommes endormi, juste avant j'ai entendu la chasse d'eau des toilette du bas.

Le matin, comme tous les matins dès que le réveil sonne je prend ma température basale, ce matin c'est lui qui a pris le thermomètre sur la table de nuit, il a juste écarté la couche et comme à son habitude a cherché de la pointe du thermomètre mon anus puis il l'a introduit dans mes fesses juste après que je me sois tourné pour mieux lui dégager l'ouverture, il adore me mater les fesses lorsque j'ai un thermomètre dedans !

A la lecture du résultat, il m'a juste dit « ça monte ! » mais je m'en doutais, je commence à bien connaitre mes cycles.

Son sexe était bien dur, les préliminaires n'on pas duré longtemps, de toute façon je n'étais plus très fraîche., d'une main il a décalé la couche, elle s'était détendue durant la nuit ce qui a facilité l'introduction de son sexe dans le mieux.

Il a mieux résisté que moi, car si il me lime trop longtemps sur le matin ma vessie se réveille bien avant mon orgasme, m'obligeant à me tourner, à changer de position, de toutes façon les hommes font pareil lorsqu'ils veulent résister...

Je m'étais donc tourné pour lui présenter mes fesses, la couche toujours en place, lui s'est bien évidement mis derrière moi pour me limer mon vagin, à force, j'ai lâché tout comme lui quelques gouttes moi dans ma couche, lui sa semence dans mon vagin.

Je suis restée quelques minutes dans cette position, afin de faciliter l'écoulement et espérer que ses « microbes » rencontrent enfin les miens car on désespère pour avoir enfin un bébé.

Il m'a bien rajusté ma couche, moi j'en ai profité pour ouvrir un peu la petite vanne car je n'en pouvais plus.

Nous nous sommes levés, j'ai remis ma culotte en coton et passé un peignoir.

A peine étions nous debout qu'elle aussi s'est levée, elle a tout de suite regardée mes fesses et a effleurée « sans le faire « exprès » mes fesses. Elle n'est pas passée par les WC au réveil.

- Alors bien dormi, Vous mangez quoi au petit déjeuner ?

- Moi café et jus d'orange, si vous en avez.

- Oui, le café coule, et voila la cruche de jus d'orange, le pain et la confiture arrivent aussi.

- Les couches parfaites, pas eu de fuite, par contre j'ai du me changer durant la nuit.

- Ah bon ?

- Oui , après le premier câlin ça avait été j'ai réussit a bien la remettre mais j'ai pense qu'il a du toucher quelque chose à l'intérieur car lorsqu'il avait fini tout a coulé...

- L'essentiel et que ça ne fuit pas =, non ?

- Et toi t'as fait pipi dedans tu as mouillé ton lange?

- J'aimes pas ce terme de lange, mais je lui et poliment répondu que je pense que oui, ça du couler un peu ce matin en descendant les escaliers et en remplissant la cafetière d'eau.

- Les couches s'achètent facilement ?

- Oui tu les trouve en supermarché près des rayons des serviettes hygiéniques.

- Oui, mais ce n'est pas très discret, tu as dans le chariot un gros paquet que tout le monde peut voir...

- Oui, mais moi ça me dérange pas, et tu peux les prendre en dernier, juste avant les surgelés...

- Oui mais je serrai rouge tomate lorsque je les pose sur la tapis de la caissière.

- Mais t'as pas le choix !

Je ne lui avais pas dit que moi pour avoir plus de choix je les achète plutôt en parapharmacie ou magasin de matériel médicale ou sur internet.

- Terminez de manger, je vais vite aller à la douche.

Après ma douche et ma toilette intime légère ( juste à l'eau, pour ne pas perturber les « microbes » qui tentent de trouver le miens quelque part entre les ovaires et l'utérus...

Evidement comme je n'ai pas l'habitude d'avoir du monde à la maison je suis sortie avec ma serviette autour de ma poitrine, mais bon je me suis engouffrée dans le dressing, rapidement rejoint par mon mari, qui m'a aidée (plutôt dérangée) dans le choix de mes vêtements et de ma protection, en fait il venait « prendre des nouvelles de ses petites bestioles qu'il a lâché chez moi » mais bon il m'a aidé à remonter ma culotte garnie d'une petite protection très légère.

Comme elle était pressée, elle voulait rentrer tôt pour s'occupé de son chat, elle ne souhaitait pas prendre de douche, mais « si ça me dérangeait pas » lui passer une linguette.

- Bien sur que non, va. Remonte, on va se remettre sur le lit. Mais passe par les toilettes, pour retirer la couche sale et la ranger à sa place.

J'ai remis sur le lit un drap de bain, elle est rentré dans la chambre, cul nu, juste vêtue de son soutien gorge, elle a voulu directement s'allonger.

- Non attends je vais d'abords te laver l'extérieur.

J'étais assise sur le lit elle devant moi et j'ai passé sur ses fesses et ses hanches les premières lingettes, elle se tourné au fur et à mesure.

- Si je passe une lingette ici sur ton minou qu'on vient de raser ça risque de piquer un peu, mais il faut car j'ai l'impression que tu as baigné dans ton pipi.

- Au fait il a adoré ma nouvelle coupe, ça l'a excité toute la nuit...

- Tournes toi complètement je vais juste passer une lingette dans la raie des fesses.

- Aie, ça me fait mal.

- Qu'est ce qu'il y a ? En étirant la lingette.

- J'ai des douleurs à cette endroit, il m'a fait un peu mal en essayant de rentrer par le petit trou hier soir, la salive ne lubrifie pas assez..., peux tu me passer une linguette sur ma vulve car une femme enceinte doit avoir une hygiène parfaite.

- Tu ne veux pas le faire toi-même, aux toilettes.

- Non puisque tu as commencé, termine, attends je m'allonge.

Je ne savais vraiment plus quoi penser : exhibitionniste, frustrée, lesbienne, ou simplement fainéante.

Elle était déjà allongée cuisses écartées, tout comme sa vulve les lèvres intimes étaient déjà séparées, j'avais même l'impression que son clito était déjà décalotté.

Sa vulve était comme hier pleine de sécrétion blanche, qui normalement aurai du disparaitre si elle avait été aller faire pipi et passé rien que du papier toilette près de son urètre, mais bon, j'ai passé plusieurs lingettes sur sa vulve et à l'entrée du vagin. J'ai aussi vu les dégâts sur son anus il était entre rouge et bleu, elle a du bien déguster si il a tenté de la sodomiser hier soir ou si elle va à la selle.

Elle a tenté de me détailler ses problèmes avec la sodomie et les difficultés à avoir des rapports étant enceinte mais je n'avais pas le coeur à écouter.

Bien évidement elle a voulu une nouvelle protection, maintenant elle sait directement ce qu'elle veut, là j'ai du lui mettre un change complet, car elle avait bu de café et « ça, ça fait faire pipi... »

Je lui ai mis tant bien que mal car son tour de taille et loin de la taille du mien.

Elle a fini par se r'habiller, sa robe était, enfin sèche, elle n'a pas remis sa culotte.

Vers 10h ils sont partis, non sans qu'on les ai remerciés pour les travaux de la terrasse, et non sans lui avoir mis quelques protection dans un sac, « pour qu'elle puisse tenir jusqu'à lundi ».

Ouf, elle est partie, moi je me suis précipitée dans mon armoire pour mettre une protection plus grande et ensuite pousser mon chéri sur le lit pour qu'il ajoute encore quelques « microbes » dans mon intimité tout en gardant ma couche.