Vues: 316 Created: 2012.12.29 Mis à jour: 2012.12.29

Agence de voyages virtuels

Chapitre 2

Sophie m’a dit :

- Je vais maintenant prendre votre température afin de vérifier si vous n’êtes pas malade.

Elle a mis des gants, pris une lingette humide et nettoyé mon anus (J’avais positionné la caméra afin de tout voir en gros plan). Elle l’a ensuite lubrifié et introduit un thermomètre. Celui-ci était relié par câble à l’ordinateur. Le résultat a immédiatement été affiché sur un écran.

- Pas de problème, nous pouvons continuer. Je vais maintenant vous faire un lavement. Vous n’avez rien mangé depuis trois jours, mais nous devons être sûrs que vos intestins sont vides, afin de ne pas gêner la pose des appareils.

C’était mon premier lavement. Sophie a introduit une canule reliée à un tuyau. J’ai senti le liquide pénétrer, l’ordinateur a arrêté le jet lorsque la quantité d’eau était suffisante. C’était une sensation bizarre.

- Vous pouvez le garder quelques minutes.

Sophie a mis en place un bassin posé sur un pied à roulettes et muni d’un écoulement. Je n’ai pas gardé longtemps le liquide. Sophie m’a ensuite lavé soigneusement.

- Vous avez choisi l’option « dilatation de l’anus » dans la liste des fantasmes. Je me demande où vous trouvez toutes ces idées. Je vais devoir calibrer l’appareil.

Je n’ai pas osé lui dire que j’étais inscrit sur zity. Biz. Sophie a de nouveau lubrifié mon anus et a introduit un appareil muni d’un moteur. J’ai senti alors mon anus se dilater. Sophie a enlevé le dilatateur.

- Je viendrai vous le remettre pendant votre voyage lorsque le moment sera venu.

Après tous ces essais, mon pénis était depuis plusieurs minutes en érection et mon gland était déjà couvert de liquide. Sophie n’avait pas eu l’impression de le remarquer, mais ä ce moment-là elle me dit :

- Je vais profiter de mesurer votre pénis afin de prendre l’étui pénien le mieux adapté.

Après avoir fait la mesure, elle a introduit les données dans l’ordinateur. Pour des raisons évidentes de discrétion, je ne vais pas vous donner ces dimensions.

- Maintenant, je suis ennuyée. Pour la suite de la préparation, vous ne devez pas avoir d’érection, afin de ne pas provoquer un bug dans le programme de l’ordinateur. Nous allons attendre un moment.

Après quelques minutes, mon érection n’avait pas faibli, au contraire.

Comme mon érection n’avait pas disparu, j’ai proposé à Sophie :

- Vous pourriez sortir quelques minutes, je pourrais me masturber.

- Cela ne va pas, je ne peux pas vous détacher. Il faudrait reprendre à zéro toute la préparation et je n’ai pas le temps. J’ai d’autres personnes cet après-midi. Si vous le permettez, je vais essayer moi-même.

Avant que j’aie répondu, elle avait pris de l’huile de massage et elle a commencé à me caresser le pénis. Dans l’état ou j’étais, il n’a pas fallu longtemps pour que j’aie une éjaculation. Sophie m’a lavé puis m’a dit :

- Voilà, nous pouvons continuer. Je vais mettre en place l’instrument principal, un étui pénien. Voudriez-vous encore uriner avant ? Vous pouvez le faire directement, il y a toujours le bassin. Je vais vous aider.

Sophie m’a tenu le pénis pendant que j’urinais. Elle a ensuite fait glisser mon prépuce et m’a désinfecté le gland. Elle a mis un capteur à la base de mon pénis.

- Ce capteur permettra de voir si votre pénis est en érection.

Elle a ensuite apporté l’étui pénien qui était tenu par un bras articulé. C’était un appareil compliqué avec divers câbles et tuyaux.

- Le bras articulé permettra de positionner l’étui en fonction de l’état de votre pénis. L’appareil a diverses fonctions : évacuation de l’urine et nettoyage, stimulation avec massages, décalottage, selon les fantasmes que vous avez sélectionnés.

Sophie a ensuite glissé mon pénis dans l’étui. Elle m’a ensuite mis un interacteur dans l’anus, afin de stimuler ma prostate. Elle a encore posé des électrodes sur mes seins, ainsi qu’entre le scrotum et l’anus.

- Je pense que je n’ai rien oublié. Nous allons faire encore un essai final avant le départ.

Sophie a donné quelques instructions à l’ordinateur afin de démarrer le test final. Les divers interacteurs m’ont procuré des sensations très agréables, d’abord légères puis toujours plus intenses. J’ai de nouveau eu un orgasme après quelques minutes. L’étui pénien m’a ensuite nettoyé. Sophie m’a dit :

- L’ordinateur me signale que tout fonctionne bien. Je vais encore vous mettre une perfusion. Elle servira à vous alimenter et à vous donner des médicaments afin de régler les phases d’éveil et de sommeil. Vous ne serez jamais complètement éveillé, afin de vous détendre et de vous faire oublier tout l’environnement technique.

Sophie m’a fait une piqûre intraveineuse dans le bras et a placé la perfusion. Elle m’a encore dit :

- Si vous allongez le bras, vous sentirez un bouton rouge. Ce bouton vous permet d’arrêter immédiatement le voyage en cas de problèmes. Quelqu’un viendrait tout de suite voir ce qui ne va pas. Êtes-vous prêt ? Avez-vous encore une question ?

- Non, je pense que tout va bien.

- Alors bon voyage, merci d’avoir choisi notre agence. Nous nous reverrons dans quelques jours.

Sophie a posé une couverture sur mon corps puis a appelé le centre de contrôle qui a confirmé le départ.

J’entendais une musique apaisante, j’étais de plus en plus détendu.

Je me suis retrouvé dans une école, la maîtresse nous annonçait que la visite médicale aurait lieu aujourd’hui. Mon voyage virtuel avait commencé.

Merci à ceux qui ont eu la patience de me lire jusqu’à la fin. J’aurais deux questions :

- Seriez-vous prêts à faire ce voyage si c’était possible maintenant ?

- Les techniques évoquées vous semblent-elles réalistes ou n’est-ce que de la science-fiction ?

Comments

Woyzeck Il ya 9 ans
n/a Il ya 9 ans