IgorBebe


Vues: 900 Created: 2010.04.21 Mis à jour: 2010.04.21

Julie

Chapitre 2

Une semaine plus tard, nous allions passer une journée dans un parc d'attraction, mes deux sœurs, Alexandra (ma voisine), Jennifer et moi, nous partions en train. Le matin, comme tout les jours, après m'être lavée, Jennifer vint pour me mettre mon lange, je la supplia de ne pas m'en mettre, que j'allais faire un gros effort pour ne pas mouiller ma culotte... je ne voulais pas passer une journée à l'extérieur en portant un lange... surtout que Alexandra venait avec nous ! Elle me répondis que si j'avais besoin d'un lange à la maison, j'en avais besoin aussi en dehors... elle me langea ! J'ai ensuite continué à m'habiller. Jennifer à ensuite préparé le sac que nous allions prendre avec : le pique-nique, 2 bouteilles d'eau et... 3 Pampers de rechange ainsi que des lingettes !

Juste avant de partir, Mélissa et Jessica m'ont appelées dans la chambre pendant que Jennifer terminait de tout préparer. Mélissa me demanda : « Tu ne veux toujours pas qu'on dise à tout le monde que tu mets des langes... ». Je répondis que non avec les larmes aux yeux et en me demandant ce qu'elles avaient encore bien pu inventer... Jessica me tendis une bouteille d'un litre et demi d'eau en disant : « alors bois... et tu bois tout !... ». C'est avec les larmes aux yeux que je pris la bouteille et que je bu ! J'avais à peine fini que Jennifer nous appela pour partir, nous sommes passées prendre Alexandra chez elle puis nous sommes allées toutes les 5 à la gare, à pieds où nous nous sommes assises pour attendre le train.

J'avais évidemment déjà envie de faire pipi !C'est en me levant pour monter dans le train que je ne sus plus faire autrement que de me laisser aller... c'était un très gros pipi et mon Pampers était trempé mais j'étais soulagée que c'était sorti... j'étais tranquille pour un bout de temps ! Mais vu tout ce que mes sœurs m'avaient fait boire, 20 minutes après je devais de nouveau faire pipi mais j'avais peur que mon lange déjà trempé ne déborde ! Je laissais échapper un jet de temps en temps car j'avais de plus en plus dur à me retenir ! Dès que nous sommes descendues du train j'ai demandé discrètement à Jennifer pour me changer. Elle demanda aux trois filles d'attendre et m'emmena aux toilettes de la gare. Les gens nous regardaient bizarrement quand nous sommes rentrées à 2 dans l'un des cabinets. Elle m'a ensuite baissé mon pantalon puis ma petite culotte puis elle a dégrafé mon Pampers : « Et bien... ce n'était pas un petit pipi ! ». Elle m'essuya ensuite avec une lingette puis pris un Pampers sec... « Ne pleure pas, ça ne sert à rien ! ». J'avais en effet quelques larmes qui me coulaient sur mes joues... c'était tellement j'avais dur de me retenir et je n'osais pas demander à Jennifer pour faire pipi dans le WC... Elle déplia le Pampers et le plaça autour de mes fesses et me demanda de le tenir pendant qu'elle l'attachait. Elle remonta ensuite ma petite culotte puis mon pantalon. C'est pendant qu'elle le remontait que ma vessie se relâcha de nouveau complètement... je me retrouvais dans le même état que quand j'étais entrée dans les toilettes, avant que Jennifer ne me change ! Nous sommes ensuite sorties et nous avons rejoint les autres filles puis nous sommes allées au parc d'attraction.

Une petite demi-heure après, j'eu de nouveau envie de faire pipi et je me retint. C'est en faisant la file pour les montagnes russes que je craquai, je faisais de nouveau pipi dans mon lange. Je sentais à nouveau le pipi se répandre dans le lange mais cette fois le Pampers n'absorbait plus et je sentais que mon sexe et le bas de mes fesses baignaient dans une flaque à l'intérieur du lange... je sentais aussi quelques gouttes qui coulaient le long de ma cuisse sous mon jean... j'étais effrayée... je sentais le bord de ma petite culotte qui était tout mouillé et qui frottait sur mes cuisses. On ne voyait pas que mon pantalon était mouillé...

Heureusement ! Lorsque ce fut notre tour, je m'assis à côté d'Alexandra dans un chariot. Au moment ou je m'appuya sur mes fesses en m'asseyant, je sentis tout d'un coup le pipi qui s'échappait du lange par tout les côtés... en quelques secondes je sentais mes fesses et mes cuisses trempées jusqu'au dessus de mes genoux ! J'étais terrifiée à l'idée que tout le monde allait le voir dès que je me lèverais ! Lorsque notre tour fut terminé, je me leva après Alexandra et la suivi... un garçon derrière moi cria : « Hé ! La fille là elle a fait pipi dans sa culotte ! ». Tout le monde me regardait ! Alexandra se retourna et me demanda de qui ce garçon parlait ? Je ne répondis rien et elle remarqua mon jean trempé... elle ne fit aucun commentaire. Jennifer a envoyé Alexandra et mes sœurs à une autre attraction et m'a prise avec elle... tout le monde me regardait, je n'ai jamais été aussi gênée de toute ma vie ! Elle m'emmena dans une boutique de souvenirs en me disant : « On va te trouver quelque chose pour te changer... on prends le moins cher possible ! ». On trouva une petite jupe très courte que Jennifer acheta. Je dis discrètement à Jennifer : « ...il y a des culottes là-bas... ». Elle me répondis que la jupe était déjà assez chère comme ça et que je me passerais de culotte... de toute façon j'avais un lange ! Elle paya et m'emmena ensuite aux toilettes où elle m'enleva mon jean et ma petite culotte trempée puis mon Pampers. Elle m'essuya ensuite mon sexe, mes fesses, mes cuisses et mes jambes avec une lingette puis me mis un lange propre puis la jupe que l'on venait d'acheter. Elle arrivait au dessus de mes genoux... j'avis peur que si je m'asseyais ou si je me baissais on ne voit que je porte une couche, surtout que je ne portais pas de petite culotte par au dessus !

Jennifer a rangé ma petite culotte et mon pantalon mouillés dans un sac plastic en me disant : « Essaye de faire attention, il va seulement être midi et il ne reste plus qu'un seul lange de rechange ! ». Nous sommes ensuite parties pour rejoindre les autres, c'est en y allant que j'ai remarqué que sans pantalon et surtout sans petite culotte mon Pampers faisait beaucoup de bruit quand je marchais... Effectivement, un peu plus tard, Alexandra qui marchait à côté de moi et qui ne savait toujours pas que je portais un lange, me demanda :

« C'est quoi ce bruit de plastic quand tu marches ? ». Je fut terrifiée et je répondis que ça devait être la jupe... elle n'a pas insisté et nous avons parlé d'autre chose.

Nous sommes ensuite allées manger puis j ‘ai de nouveau eu envie de faire pipi. Je me suis retenue pendant plus ou moins un quart d'heure puis je me suis laissée aller... mon lange était de nouveau mouillé et comme je ne portais pas de petite culotte, il pendait fort bas sur mes cuisses, j'avais difficile à marcher, c'était très inconfortable ! Jennifer me remarqua et me demanda s'il fallait déjà de nouveau me changer, je lui fis un petit signe timide de la tête que oui ! Elle m'accompagna à nouveau aux toilettes et me changea en me disant : « C'est le dernier lange ! Si il faut nous irons en acheter en sortant du parc ! ». Jennifer m'envoya rejoindre les filles, elle allait arriver, elle allait d'abord faire pipi...

En sortant je tomba sur Jessica, elle me dit : « Mélissa est partie avec Alexandra sur le carrousel... » et, en me tendant une bouteille d'eau, elle ajouta : « bois, sinon gare à toi... ».

Je n'osais pas imaginer si elle allait raconter les évènements des derniers jours à tout le monde... je pris la bouteille et bu une bonne moitié ! Après nous sommes allées dans une attraction, c'était une sorte de labyrinthe avec des tas de trucs effrayants qui sortaient de partout. Jennifer nous attendait à la sortie, Mélissa marchait devant suivie par Jessica puis moi puis Alexandra. A un moment, j'ai trébuché et je suis tombée par terre, ma jupe s'est évidemment relevée... j'ai eu très vite le réflexe de la rabattre et de me relever mais Alexandra me dit : « Mais tu portes un lange ! C'était ça le bruit tout à l'heure... pourquoi tu me l'as pas dit ? ». J'étais rouge de honte, les larmes commençaient à me couler des yeux... je ne répondis rien ! Elle continua : « J'ai un cousin qui vient parfois chez moi, il met encore des langes pour dormir ! ».

Je me rendis compte que mon Pampers ne faisait presque plus de bruit et qu'il pendait plus qu'avant, je passa ma main sous ma jupe et... horreur : il était tout chaud et tout gonflé...

J'avais fait pipi dedans sans me rendre compte de rien ! Je ne savais même pas dire à quel moment c'était arrivé ! Je savais qu'il n'y avait plus de couche de rechange et je décidai donc de ne rien dire à Jennifer et de tout faire pour me retenir après ! Alexandra n'insista pas sur ce qu'elle avait découvert et nous avons continué notre journée. Un peu plus tard, j'ai de nouveau fait pipi mais heureusement, aucune fuite !

Vers 17h30, Jennifer nous dit que nous allions partir, j'étais soulagée, il était temps !

Nous sommes allées toutes les 5 aux toilettes avant de quitter le parc, Jennifer à vérifié l'état de ma couche : elle était trempée ! Elle dit : « Au rythme ou ça va, tu ne restera pas sèche jusqu'à la maison... nous allons aller t'acheter des langes sur le chemin du retour ! ». Nous sommes ensuite partie du parc d'attraction et nous avons marché vers la gare. A mi-chemin de la gare à peu près, nous sommes passées devant une pharmacie. Jennifer est entrée en nous disant de la suivre. Nous sommes toutes entrées... il y avait du monde, nous avons attendu à peu près 10 minutes, sur ce temps là, j'avais de nouveau fait pipi et je sentais qu'un peu de pipi coulait le long de mes cuisses. Quand ce fut à notre tour, j'étais rouge comme une tomate et les larmes aux yeux, Jennifer demanda à la vendeuse, une fille qui devait avoir 16 ou 17 ans, sans hésitation : « Il me faudrait des langes pour la jeune fille que voici » en posant sa main sur ma tête ! La vendeuse répondu : « Et que lui faut-il comme protection ? », Jennifer répondit : « Pour l'instant elle met des Pampers appela taille 6 mais il sont fort serrés », la vendeuse : « Je peux vous proposer des Tena Confort, ce sont comme des grandes serviettes très absorbantes à glisser dans sa petite culotte... », Jennifer répondit : « Non, non, je préfèrerais des changes complets... et les plus absorbants possibles... », la vendeuse : « dans ce cas je peux vous conseiller les Tena slip Maxi, ce sont les langes les plus absorbants mais ils sont aussi très épais... elle risque d'avoir difficile à marcher avec... », Jennifer : « Ce sera parfait ! ». La vendeuse s'approcha de moi pour regarder la taille qu'il me fallait et elle dit :

« Je vais vous mettre des small... vous pouvez aller derrière, pour la changer... je vois qu'elle en a bien besoin... suivez-moi... ». Tout les regards se fixèrent alors sur mes cuisses et effectivement elles étaient toutes ruisselantes... nous sommes passées derrière un rideau, il y avait une table de médecin. Mes deux sœurs et Alexandra suivirent. Mes deux sœurs rigolaient et Alexandra était gênée... mais pas autant que moi ! La vendeuse m'enleva ma jupe elle-même, puis mon Pampers et m'essuya avec une lingette nettoyante puis elle me fit me coucher sur la table, elle ouvrit le paquet de Tena, en sorti un et le déplia : c'était beaucoup plus grand que les Pampers ! Elle me fit lever mon derrière puis passa la couche sous mes fesses, la rabattit sur mon bas-ventre et attacha les collants en expliquant à Jennifer qu'il fallait d'abord coller ceux d'en dessous puis seulement ceux d'au dessus. Ensuite, lorsque j'étais langée, je me levai. C'était affreux, ce n'était pas du tout la même sensation qu'avec les Pampers ! J'avais l'impression d'avoir une large ceinture serrée, ça montait beaucoup plus haut, c'était beaucoup plus large à l'entrejambe et beaucoup plus épais aussi, j'avais dur à serrer les jambes ! La vendeuse tapota sur mon derrière fortement rebondit : « Là, elle est en sécurité pour un bon moment... vous pouvez être tranquille ! ». Elle demanda à Jennifer si je n'avais pas de culotte, Jennifer répondit : « non, elle l'a mouillée dans la journée lors d'une fuite importante ! », la vendeuse me remit alors ma jupe en rajoutant : « Essayez de lui mettre des culottes plus grandes que sa taille pour ne pas compresser la couche ! ». Mes sœurs et Alexandra assistaient à la scène, j'étais vraiment très gênée ! Jennifer paya, remercia la vendeuse et nous avons ensuite continuées vers la gare, moi je tenais le paquet de langes.

C'était vraiment très épais, je ne savais pas faire autrement que marcher les jambes écartées comme les bébés. Je sentais ma jupe qui serrait sur mes fesses et mon bas ventre, la couche-culotte faisait deux grosses bosses devant et derrière et elle faisait un bruit terrible !

Dans le train, je m'assis et tenais ma jupe pour que le lange ne se voit pas... je m'endormi...

Je me réveilla un peu avant d'arriver : je remarqua juste sur la banquette en face de moi, une dame âgée qui me regardait avec compassion et deux enfants qui me regardaient en rigolant... je me rendis compte que je dormais avec les jambes écartées et que tout le monde pouvait voir l'épaisse couche sous ma jupe. Je tira sur ma jupe pour la cacher et évita tous les regards...

Quand nous sommes arrivées à la maison, Jennifer me demanda de monter avec elle pour mettre une petite culotte. En montant elle me demanda si j'avais encore fait pipi... je lui répondis que non ! Arrivées dans la chambre, elle ôta ma jupe et s'exclama : « Je croyais que tu n'avais plus fait pipi ?? », je sentis et regarda mon lange et effectivement il avait été mouillé... je n'avais pas senti que j'avais fait pipi et mes fesses étaient toutes sèches !

Jennifer me dit qu'il ne fallait pas encore me changer, elle me passa une petite culotte par au dessus de la couche... elle serrait très fort ! Nous sommes ensuite descendues pour manger.

Après le souper, le téléphone sonna, c'était la maman d'Alexandra pour demander si je pouvais aller dormir chez elle, Jennifer répondit que oui, elle fit ensuite la vaisselle. Pendant ce temps mes deux sœurs me firent de nouveau boire une bouteille d'eau complète. Pendant que je buvais je sentais que je faisais de nouveau un gros pipi que je ne pouvais pas contrôler... je sentis le lange qui se gonflait encore et je me sentais encore plus compressée à cause de ma petite culotte trop petite pour couvrir une telle épaisseur de couche ! Quand Jennifer eu fini la vaisselle, elle monta dans ma chambre, me retira mon lange en disant :

« C'est vrai que ces langes ci absorbent beaucoup plus... tu aurais déjà eu des fuites avec un Pampers... ». Je suis allée aux toilettes pour faire caca puis je suis revenue dans la chambre, Jennifer m'attendait avec un nouveau Tena. Je lui demanda si je ne pouvais pas mettre un Pampers pour aller chez Alexandra mais elle répondit : « Pas question ! Avec celui-ci tu seras tranquille jusqu'à demain matin ! ». Elle me le mit puis elle me passa un pyjama. C'était un pyjama une pièce, une sorte de grenouillère mais sans les pieds ni les mains, c'était fort moulant et mon lange faisait vraiment une grosse bosse sur mes fesses, mon bas ventre et mon entrejambe !

Je suis ensuite allée chez Alexandra. Elle n'avait pas expliqué à sa maman ce qu'il m'arrivait et lorsqu'elle m'a vu arriver celle-ci fut fort surprise !

Nous avons joué à un jeu de société puis nous avons regardé un film. Pendant ce temps, la bouteille que j'avais bue se fit bien sentir et je fis pipi plusieurs fois, mon lange avait triplé de volume !

Au moment d'aller au lit, la maman d'Alexandra remarqua : « Ton lange a fort grossi depuis tantôt ! Montre moi une fois ce qu'il en est... », elle déboutonna mon pyjama, le baissa et constata que ma couche n'était pas loin de déborder. Elle m'a alors demander d'attendre et elle est partie chez moi demander un change à Jennifer. Elle est revenue quelques instants après avec un lange propre, elle m'a changée sur le lit d'Alexandra qui était juste à côté de nous et qui rigolait !

Je crois qu'elle a eu raison de me changer car le lendemain je me suis réveillée avec un lange de nouveau bien rempli !

Nous avons déjeunés et je suis retournée chez moi où Jennifer m'a changée.

Pendant plus d'une semaine ce fut pareil, je vivais langée 24 heures sur 24 sauf pour aller faire caca. Mes sœurs, dès qu'elles en avaient l'occasion, me faisaient boire des litres et des litres d'eau ce qui donnait comme résultat que je faisais tout le temps des gros pipis dans mes couches et qu'il fallait me changer régulièrement. C'est arrivé une fois que j'ai eu des fuites la journée et quasiment toutes les nuits car elles me faisaient boire 1 litre et demi d'eau chaque jour avant le couché. Je faisais pipi avant de m'endormir, en dormant (je ne me réveillais même plus !) et en me réveillant je refaisais un gros pipi qui faisait déborder ma couche !

Un jour, au matin, en me changeant, Jennifer me dit : « C'est ton dernier lange... tu va aller faire des courses, tu va en racheter ainsi que des couches rectangulaires et tant que tu y es va t'acheter des petites culottes, il y en a en réclame, tu en prends 10... des taille 16 ans, ce sera plus facile pour mettre tes langes ! ».

Avant que je ne parte, mes 2 sœurs se sont de nouveau arrangées pour me faire boire une bouteille d'eau, mais en plus, elles m'ont fait avaler 3 comprimés, elles m'ont dit qu'avec ça je ferais encore plus pipi ! Quand j'ai eu fini la bouteille et avalé les 3 cachets, je partis pour les courses.

Je commençai par aller au supermarché pour acheter les petites culottes. Elles étaient roses, jaunes et blanches, avec un gros élastique à la taille et des nounours dessinés devant.

Quand j'étais en train de les choisir, je me senti toute bizarre et je compris que ce que mes sœurs m'avaient fait avaler n'étaient pas pour augmenter mes urines... il s'agissait de laxatifs ! Je sentais subitement une folle envie de faire caca, je me retins mais j'eu des crampes si fortes que très vite je n'en pouvais plus... je sentais mon caca qui sortait dans mon lange déjà mouillé... ça n'en finissait pas de sortir et ça s'épandait partout dans le lange ! Ca sentait vraiment très mauvais tout d'un coup !

Affolée, je pris vite les culottes et j'alla à la caisse, où, malheur pour moi, il y avait beaucoup de monde ! Je crois que tout le monde a compris ce qu'il se passait à l'odeur et à ma tête. Quand je suis sortie du magasin, je me suis mise à faire des prouts, je sentais le caca tout mou qui s'étendait partout dans le lange puis je recommença à faire caca... j'avais terriblement peur que ça ne sorte du lange !

Je n'osais pas rentrer sans avoir fait toutes les courses alors je suis allée à la pharmacie, je marchais avec les jambes écartées et je sentais cette masse gluante qui bougeait entre mes cuisses et mes fesses.

Heureusement, à la pharmacie, il n'y avait qu'une seule personne devant moi, je ne dus donc pas attendre longtemps !

Quand ce fut à moi, je demanda à la vendeuse : « Heu... je voudrais... heu... un paquet... heu... de... de... Tena...maxi... small... et... heu... un... heu... paquet... de...

couches rectangulaires... s'il vous plait... ». La pharmacienne me regarda d'un air amusé mais compatissant et me répondit en amenant les paquets : « Je suppose que c'est pour toi...

et je crois même, à l'odeur, que tu aurais besoin d'être changée... non ? ». Je répondis, rouge de honte et les larmes aux yeux : « heu... ben... non... non merci... ça ira... ».

C'est à peine si elle m'écouta et elle me dit de la suivre et elle m'emmena derrière un rideau juste à côté du comptoir. Elle baissa mon pantalon « Et bien... tu as fait un gros caca !

Tu ne peux pas rester comme ça ! », elle baissa ma culotte et la retira complètement, les bords de l'entrejambe étaient tout bruns de caca ! Elle me dit : « Ca je ne vais pas te la remettre, elle est sale ! ». Je lui dis alors très embarrassée que j'avais des propres dans mon sac sur le comptoir, que je venais d'aller en acheter ! Elle écarta le rideau pour aller au comptoir et le laissa entrouvert de 15-20 centimètres ! Horreur ! Il y avait une dame qui était au comptoir avec son fils d'une dizaine d'années... c'était une des profs de mon école ! Elle me fixait et son fils aussi et je me mise à pleurer ! La vendeuse, devant eux, sorti une de mes petites culottes de mon sac et enleva les étiquettes puis elle ouvrit le paquet de Tena et en sorti un puis elle revint vers moi en ré ouvrant le rideau puis le referma.

Elle pris des lingettes, m'enleva mon lange tout sale puis m'essuya, elle me fit ensuite coucher et me langea puis me passa ma petite culotte puis mon pantalon.