Vues: 627 Created: 2019.03.31 Mis à jour: 2019.03.31

fiction de suppositoires

Traitement nouveau

Nous sommes en l'an de grâce 1625 au XVIIeme siécle, Milady de winter la complice du cardinal de Richelieu est retiré dans ses appartement vêtu de sa robe à froufrou, rouge et noire, elle est pensive.

Elle pense en effet au rusé d'Artagnan qui à réussi une fois de plus à lui causer du tracas et à s'enfuir tout en ridiculisant la garde. C'est alors qu'entre dans la piéce un homme tout de noir vêtu, portant une petite mallette.

« Bien le bonsoir Milady, c'est le cardinal qui m'envoie, vous n'avez pas dormi depuis plusieurs jours, j'ai donc amené une médecine concoctée par mes soins » Dit le docteur en sortant un médicament au bord irrégulier qui ressemble à une petite fusée et qui exhale une forte odeur de plante.

« Cela ne va pas être agréable à avaler » Note milady en observant la forme du médicament tout en ajustant son soutien-gorge.

« Ma dame il n'est point question de l'avaler c'est un médicament nouveau, cela se met dans l'anus »

Explique le docteur.

« Le cardinal m'avait prévenu que vous diriez cela mais il faut que vous dormiez » Poursuis le docteur tout en sortant un pendule.

« Vous n'avez qu'à concocter une boisson » Répond Milady tandis que le docteur commence à agiter le pendule devant ses yeux, elle reprend « Que pensez vous faire ? On m'appelle Milady la gitane, les tours d'hypnose ça me connaît »

« Oui en effet je n'ai aucune chance » Répond le docteur tout en continuant d'agiter le pendule, puis il poursuis « mais dîtes moi une gitane comme vous doit connaître de belles danses »

Milady légèrement perturbée par le pendule lui dit « En effet je connais quelques pas de flamenco »

« Mais vous n'allez pas danser avec votre robe elle va vous gêner » Dit le docteur en souriant.

« Oui elle va me gêner » Approuve Milady en se mettant en donc en sous vêtements du XVIIeme siècle une sorte de robe de nuit ouverte en bas.

Elle exhibe donc quelques pas de flamenco, faisant voler sa robe et révélant un petit peut son anatomie au docteur. Une fois qu'elle à bien dansé il accentue le mouvement du pendule « Milady vous semblez très souple, pouvez vous toucher vos pieds avec vos mains jambes tendues ? » tout en s'emparant de son médicament.

« Facile » répond celle-ci, tout en s’exécutant ce qui laisse un accès très facile du docteur au fesses de celle-ci, il en profite donc pour rentrer son gros médicament à l'intérieur, il le pousse le plus loin qu'il peut et l'accompagne un peu de son doigt.

Il sors ensuite Milady de sa transe hypnotique après l'avoir faîte se rhabiller, « Je pense que je vais abandonner conclue le docteur »

Tandis que Milady se sent étrange elle à une forte envie de péter, mais comme elle tiens à sa dignité de femme devant le docteur, elle tente de serrer les fesses. Mais celle-ci sont toutes molles et le vent sort, projetant de la graisse dans sa culotte.

« Mais vous m'avez mis votre truc dans le cul ? » S'enerve Milady.

« Ça n'est pas un truc j'appellerai ça un suppositoire » Répond le docteur.

Milady veut tenter quelque chose contre lui mais elle s'effondre sur le lit profondément endormie par le nouveau médicament du docteur.