Vues: 405 Created: 2019.05.25 Mis à jour: 2019.05.25

Mona et Janig

Chapitre 7

Mona et Janig… (7)

Le lendemain, Janig était de retour après deux jours d'astreinte, Mona et moi étions de repos et après quelques papouilles de bienvenue, Janig, un peu grincheuse, nous demanda si l'on s'étaient bien amusés sans elle, Mona lui annonça qu'elle m'avait lavementée, précisant que j'avais aimé cela, Janig, toujours sur un ton grincheux, nous dit qu'elle en aurai besoin aussi, constipée depuis deux jours à cause de son travail, elle était "pleine"...

Mona ne se fit pas priée pour aller préparer sa poire salvatrice pendant que j'égarais mes mains sur le corps de Janig en la déshabillant, arrivé à sa culotte, son parfum intime m'interpella, elle sentait le pipi plus qu'à son habitude, me voyant renifler l'endroit à pleines narines, elle s'excusa pour son odeur de petite fille souillon, me précisant qu'elle avait oubliée de prendre une culotte de rechange pour son astreinte, mais que si j'aimais ça...

Oui, j'aimais son parfum au pipi, je lui passais un doigt entre les petites lèvres pour e porter à mon nez puis le lécher devant ses yeux écarquillés, Mona revint avec sa poire pleine et chaude, elle lui fit prendre la position en lui baissant la culotte et lui fit remarquer qu'elle se laissait aller, Janig lui redit la même chose qu'à moi puis en ricanant lui révéla que de toutes façon, j'aimais son odeur négligée, Mona acquiesça en souriant, complice...

Janig reçue deux poires, il lui fallait ça avait dit Mona, maintenant elle lui massait le ventre pour que le liquide se répande bien et alléger les crampes, Janig se retenait de tout lâcher en gémissant, je lui caressais la vulve en humant son parfum intime délicieux, elle garda le lavement presque dix minutes puis nous repoussa pour fuir aux wc se vider, Mona la suivit pour assister à la délivrance, laissant la porte ouverte, j'entendais le rejet bruyant

Un quart d'heure plus tard, après la toilette des fesses, mes deux amoureuses, toutes nues, me rejoignaient sur le lit et commençaient par me couvrir le corps de léchouilles en se frottant à moi et m'embrassant à pleines bouches, chacune leur tour, elles s'asseyaient sur mon visage, réclament d'un mouvement de hanches que leur mange le minou, Janig ne sentait plus le pipi mais la mouille, comme Mona d'ailleurs, je léchais...

Puis Janig est descendue m'honorer la verge et les boules, faisant signe à Mona de la rejoindre pour la pipe à deux bouches, mais celle-ci refusait encore la fellation, se contentant d'un léger branle d'une main, pendant qu'elle me caressait la raie de l'autre, par contre, s'est elle qui eu la délicieuse initiative de me faire retourner à quatre pattes pour me lécher l'anus, laissant Janig sous moi me sucer le dard pendant qu'elle m'embrassait la rondelle...

J'étais aux anges, Mona est vraiment une bonne mangeuse de cul, elle arrive de suite à me détendre pour me laisser ouvrir par sa langue qu'elle enfonce au plus profond en la gigotant comme un petit serpent, elle m'invite même à pousser sur mon sphincter, me sachant lavementé, elle ne risque rien, alors je pousse et elle rentre encore plus loin puis elle appelle Janig à venir me faire pareil, les mains me branlent, les langues m'enculent...

- Regarde comme il aime ça... dit Mona à Janig

- Oui...et même plus... répond-elle en m'enfonçant un doigt

- Hummm... Si j'avais une bitte, je l'enculerais... dit Mona

- Moi aussi... Je lui la mettrai bien profond...ajoute Janig

- Oui... On doit être bien là dedans... dit Mona

- Ah ça... Pour vouloir toujours nous la mette là... Exulte Janig

- Remarque... ça se trouve, une Bitte... sous entend Mona

- Ah non...!!! Pas ça...!!! J'en suis pas...!!! protestai-je immédiatement

- Mais non... T'inquiète pas... On va pas te faire dépuceler par un mec... me dit Mona rassurante

- Par contre... Nous deux... Avec un truc qui y ressemble... Suggère Janig

- Mouai... Faudrait d'abord que tu y passe toi...! avant de le faire à notre chéri... lui assène Mona

- Mmmm... Je veux bien essayer... Mais en douceur, Hein...? répond Janig

- Mais oui, bien sur... Je prend la pommade qui glisse... Tu vas aimer... dit Mona

Janig se met d'elle même en position, en levrette soumise, elle semble décidée à tenter l'expérience, tendant sa croupe comme une petite chienne en chaleur, elle se courbe en avant, exposant son anus à dépuceler, Mona lui masse délicatement l'orifice avec une noix de vaseline, elle sait y faire pour le détendre et lui faire réclamer la pénétration, l'œillet s'ouvre aux effleurements, Mona conseille à Janig de pousser comme aux wc, elle le fait...

Je caresse la vulve mouillée de Janig d'une main en me branlant doucement de l'autre pour maintenir mon érection bien raide, Mona continue son massage préliminaire et assouplissant de la pulpe de ses doigts mais sans les rentrer, elle attend que la petite porte s'ouvre d'elle même, elle me fais signe de me vaseliner le gland et la verge, le moment approche, les bords de l'anus de Janig sont maintenant comme des petites lèvres...

Mona me saisit la queue et la dirige vers la rondelle entrouverte, elle redit à Janig de pousser en posant mon gland à l'entrée et appuie sur mes fesses pour me faire avancer les hanches et pénétrer dans le cul de Janig, lubrifié comme il est, son trou ne résiste que quelques secondes et je m'enfonce doucement en écoutant les gémissements de ma pucelle anale, Mona m'encourage à lui rentrer tout le morceau, Janig pousse un râle...

- AAARRRHHH...!!! Mais c'est gros... ça fait mal...!!!

- Mais non... ça va passer... Pousse encore...lui dit Mona en lui masturbant la motte

- Tu as mis tout ton engin là...? me demande t'elle

- Heuuu... non... yen a encore la moitié dehors... lui dis-je

- Ouaaa... La vache...!!! Enfonce tout alors...! me dit elle comme si elle appréciait l'écartèlement de sa rondelle et de son rectum

Mona lui roule une pelle en lui disant qu'elle est une bonne fille, que ça y est, c'est fait et qu'elle va apprendre à jouir du trou de balle, comme elle l'a apprit, puis elle revient vers l'entre-fesses de sa copine pour regarder ma queue qui entre et qui sort, elle se doigte en regardant, me caresse la raie et l'anus en me disant que j'y passerai un jour puis elle m'encourage à bien sodomiser en variant le rythme, casse-lui le cul... dit-elle...

Alors je baise Janig profondément, elle ne gémit presque plus ou alors d'un soupir jouissif, elle commence à prendre son pied, masturbée par Mona, je sens que je ne vais plus tenir longtemps, le plaisir monte, Mona me dit de lui faire dedans, je suppose qu'elle parle de mon éjaculation, Janig a un sanglot au moment où elle gicle sur les doigts de Mona, je lui ramone encore le cul quelques secondes et me vide les couilles en elle.....

Quand je me retire de son fondement, Janig à un soupir de bien être et jute mon sperme, je remarque que les draps sont trempés, Mona me dit qu'elle a pissée en plus de sa fontaine, Janig file aux wc, 2ème effet lavement de la sodomie, elle en revient honteuse et l'anus boursouflé mais triomphante d'avoir donnée son cul à prendre, je l'en remercies et part me laver la queue, quel plaisir ça a été ce dépucelage inattendu, je vais faire une tite sieste tiens...

Comments

DantonLuc Il ya 3 ans