Zouzou88


Vues: 377 Created: 2008.09.09 Mis à jour: 2008.09.09

Baby-sitter au ski

Chapitre 5

Sandrine et Zoé viennent de rentrer du ski harassées. Mère et fille semblent éreintées maisravies par leur après midi de ski.Devant la cheminée je suis en train de jouer avec Antoine une partie de mille bornes. Nous sommes par terre, l’un en face de l’autre, devant le feu qui crépite, en petite culotte et en chaussette. Je suis la baby-sitter mais j’espère bien quand même aller surfer demain. Pourtant je sens une sortede reproche dans le regard noir que me lance Sandrine la mère d’Antoine et Zoé.

- Comment ça s’est passé Solène avec mon bébé cet après midi ?

- Vous voulez parler d’Antoine ?

- Oui…Très bien, nous nous sommes bien amusés, on a fait une sacrée bataille de boules de neige !

- Suivez-moiSolène, je dois vous parler ! Que les choses soient bien claires, il n’est PAS question devousbalader en petite culotte et en chaussette dans le chalet. Je vous rappelle que vous êtes la baby-sitter en charge de mes deux enfants. J’ai l’impression d’avoir un troisième enfant avec vous. Suivez moi ! Vous devez montrer l’exemple aux enfants. Je n’ai aucune envie de voir ma fille Zoé déambuler en culotte ou en minijupe à son âge dans le chalet, pourquoi pas en string pendant qu’on y est ! Alors maintenant allongez vous, enlevez votre culotte, je vais m’occuper de vous. Ce soir nous allons à la messe de minuit dans une petite église en montagne alors je dois vous équiper, je vais vous passer une crème épilatoire. Je ne suis vraiment pas contente, pour la peine, vous serez habillé comme Solène que cela vous plaise ou non.

- Mais je n’aipas 14 ans moi !

- Et alors,hier dans la voiture vous n’aviez pas l’air d’avoir 18 ans n’est ce pas ? Nous allons tous devoir marcher cette nuit dans la neige, peut être dans la tempête ou le vent pour avoir une place à l’église qui sera ce soir archi bondée pour la messe de minuit. Je préfère vous équiper tous les trois, la soirée sera longue. De toute façon vous allez faire de que je dis. Ne discutez pas, je reviens vous nettoyer et vous langer dans quelquesminutes. En attendant, interdiction de bouger, dès que j’en aurais fini avec vous, vous vous occuperez des enfants.

Vingt minutes plus tard je suis prête, épilée, crémée, langée. La protection de la couche ouatée me fait des fesses énormes d’autant que la mère de Zoé m’a obligé d’enfiler un body de laine serré et boutonné sous la couche sur laquelle j’ai du enfiler non pas un mais deux collants de laine blanche sans oublier un gros col roulé. Pour finir j’ai eu le droit à enfiler une jupe plissée, grise et à bretelle et j’ai du chausser les grosses chaussures de cuir de montagne.

C’est dans cette tenue que j’arrive dans la chambre d’Antoine où sa mère range ses affaires.

- Changez Antoine. Les affaires sont sur le lit. Allons y ! Dépêchez vous, nous avons des invités ce soir, mon père et ma mère vont passer diner avant de partir avec nous à la messe.

Je m’exécute. Antoine, a déjà enlevé sa culotte attendant visiblement que je m’occupe de lui, la couche est déjà préparée sur le lit avec les lingettes. Le lange scratchée, je lui enfile un body de laine, les collants avant de lui passer sa culotte anglaise de flanelle grise elle aussi avec brettelles croisées.

Zoé me voit ensuite arriver dans sa chambre étonnée par ma tenue de petite fille modèle.

- Mais Solène c’est quoi ce que tu portes ? C’est ma robe ?Ne me dis pas que tu portes une couche ? Hé Maman je ne veux pas mettre uneprotection. Je suis trop grande, j’ai 14 ans !Hurle Zoé - Zoé tu feras ce qu’on te dit un point c’est tout. Laisse Solène t’habiller, c’est elle la baby-sitter !

Dix minutes plus tard nous descendons l’escalier moi devant, Zoé furieuse dans mon dos en jupe grise et collants de laine, Antoine derrière. La situation est humiliante, le bruit de nos couches s’entend à chaque marche que nous descendons. Devant la cheminée Sandrine discute avec les invités.

- Oh mais on dirait que la famille s’est agrandi, il me semble ! dit la mère de Sandrine.

- Oui maman je te présente Solène la baby-sitter des enfants.

- Bonjour Solène, c’est incroyable on dirait que vous êtes la sœur jumelle de Zoé ! Antoine vient me faire un bisou, mon bébé. Je vois que ta nounou t’abien protégé pour la soirée, dit la grand-mèretout en tapotant de la main la culotte rebondie d’Antoine. C’est bien. Et toi Zoé viens me voir ma chérie. Mais non ta jupe et tes collants sont parfaits, je t’assure, ils ne font pas du tout petite fille. Mais oui ta mère a raison de vouloir t’habiller de la sorte, la nuit va être longue ! Vous êtes tous les trois adorables dans cette tenue !

Le souper constitué de sandwich, lait chaud, soupe et thé à volonté est rapidement avalé. Sandrine revient les bras charge d’anoraks et de combinaisons de ski. J’enfile celle d’Antoine. C’est sure qu’avec un body deux collants un pull et une culotte à bretelle, et la combinaison il n’aurait aucune chance de pouvoir aller aux toilette, je comprends maintenant la nécessité de la couche bien épaisse. A la demande de sa mère, je passe au dessus de la combinaison d’Antoine un harnais de cuir bouclé dans son dos qui va me permettre grâce à la laisse de le contrôler dans ses mouvements.Je passe ensuite à Zoé sous la surveillance de la mère et la grand-mère. Elle est en train d’enlever sa jupe plissée, le body est déboutonné. Je l’aide à remonter ses collants sur la couche avant de reboutonner le body de laine puis de passer les bras dans cette combinaison qui maintenant lui serre les fesses moulées dans la combinaison.

- Venez me voir Solène maintenant, je vais vous aider !!

Je me retourne vers la mère de Zoé qui commence à baisser mes deux collants pour passer son doigt entre les plis de la couche et mes cuisses et cela devant les invités.

- Est ce que cette couche n’est elle pas trop serrée ? Je vois que vous n’avez pas mis de culotte plastique.

- Non je n’ai pas mis de culotte plastique, ce n’est pas nécessaire !! Je m’entends répondre cela comme si j’étais une petite fille !!

- Bon c’est parfait, je vais juste bien boutonné le body, penchez vous voilà je remonte maintenant au dessus de la couche vos collants. Voilà cela ne devrait plus bouger. Vous pouvez enfiler la combinaison et n’oubliez pas les moufles et les cagoules. Allez on est parti pour affronter la tempête de neige.Je vous assure qu’aprèscelavousallezbien dormer cettenuit !