Zouzou88
2 members like this


Vues: 22102 Created: 2008.09.09 Mis à jour: 2008.09.09

Baby-sitter au ski

Chapitre 1

Je m'appelle Solène, je remplace au pied levé Salomé ma meilleure amie pour être baby sitter toute la semaine prochaine dans une famille que je ne connais pas pendant les vacances de février. Je pars pour la première fois en dehors chez moi. A la maison c'est « les études d'abord » impossible de sortir si les notes ne sont pas excellentes. Là, incroyable ma mère qui connait la mère de Salomé a tout de suite accepté que je remplace Salomé clouée au lit avec une angine. Une semaine à la montagne, c'est cool, en plus payée, je n'arrive pas à le croire !

J'arrive au rendez vous, comme convenu, et m'engouffre dans un break familial. J'atterris sur la banquette arrière au milieu de deux grands enfants adorables. Le père a rangé mon sac dans le coffre. Sandrine, la mère, d'emblée me semble attentionnée. Elle me présente les enfants, Antoine et Zoé, la plus grande. Je suis contente de les retrouver car je commençais à me geler à les attendre en mini jupe écossaise en plein hiver malgré mes chaussettes hautes en laine gris clair. En plus j'avais couru, j'étais morte de soif.

- Solène, réchauffez vous, mettez vous à votre aise, voilà une bouteille d'eau. Je vais avoir besoin de vous pour m'aider avec mes deux enfants. Occupez vous en premier d'Antoine. Merci de le mettre en pyjama pour qu'il puisse dormir dans la voiture jusqu'au chalet.

- Mais il est 17h, dis je en finissant la bouteille d'eau, vous voulez que je le déshabille ?

- Oui aidez le à enlever sa culotte, son col roulé et son aussi slip, vous pouvez lui laisser ses chaussettes.

Je m'exécute commençant à aider Antoine à enlever culotte et slip. Je sens la mère me tendre un objet mou dans mon dos, je me retourne et aperçoit ahurie une couche. Le père est concentré par sa conduite au milieu d'un trafic intense de fin de semaine. La mère s'est déjà retournée face à la route à la recherche de quelque chose dans son sac de voyage. Je suis étonné mais visiblement Antoine ne l'est pas. Il regarde la couche puis me présente ses fesses relevées, la tête détournée pour ne pas croiser mon regard. Je déplie la couche et la glisse sous ses fesses. Son sexe se relève au moment ou j'arrive à rabattre la couche. Dès que les scratchs sont fixés, Sandrine qui vérifie tout ce que je fais dans le rétro, me passe un body en laine m'expliquant que je dois l'enfiler par la tête puis les bras avant de le boutonner sous la couche.

- Antoine aime bien avoir chaud, remettez lui son col roulé sur son body et voilà une gigoteuse pour lui ! Nous n'aurons plus à le déranger jusqu'à l'arrivée au chalet. On a plus à s'arrêter comme ça !

Zut, je viens juste de boire la bouteille d'eau dans la voiture, j'ai envie de faire pipi et je ne sais pas si je vais pouvoir tenir toute la nuit. Je glisse les jambes de ce garçon en couche dans sa gigoteuse et tire la fermeture éclaire jusqu'au cou.

- N'oubliez pas de l'attacher ! Merci de vous occuper maintenant de Zoe.

Je me tourne vers Zoé. Elle a un visage d'ange plein de taches de rousseur. Ses yeux semblent supplier sa mère.

- J'écoute ma musique, maman, je n'ai pas besoin de me changer je suis assez grande pour rester habillé pendant le voyage.

- Pas question, dit Sandrine, le voyage va être long, tu sors de l'école, tu es fatiguée, Solène va aussi te préparer pour la nuit. Solène, s'il vous plait aidez la à retirer sa jupe.

Le ton est ferme, je m'exécute lentement, Zoé a presque mon age, mais je suis la baby sitter. Je l'aide à enlever sa jupe plissée pour découvrir de fins collants de laine bleu clair recouvrant de longues jambes.

- Mais je peux rester habillé quand même ! Je suis plus grande qu'Antoine Maman.

- Je le sais mais Solène est là pour s'occuper de vous, je veux que tu puisses toi aussi dormir tranquille pendant le voyage. Tu seras plus à l'aise.

Je commence à l'aider à baisser son collant et m'aperçoit que les fesses de Zoé sont nues sous son collant.

- Mais tu n'as pas mis de culotte ce matin remarque sa mère qui surveille tout ce que je fais.

- Non j'ai oublié de mettre une culotte ce matin.

- Zoé mais qu'est ce que ça veut dire enfin ? Tu n'as pas mis de culotte ? Solène, mettez lui aussi une couche et remontez ses collants dessus.

Zoé me regarde furieuse, le collant baissé sur ses jambes, je remarque son pubis lisse comme un bébé. Je glisse la couche que viens de me tendre sa mère sous ses fesses, puis referme un à un les scratches avant de lui remonter son collant sur son change puis sur son pull. Sa mère me passe alors une grenouillère blanche à sa taille. Je n'arrive pas à le croire c'est exactement le baby gros que portait mon petit frère à la maison. On enfile les jambes qui se finissent par des chaussons, ça moule la couche serrée puis on passe les bras un par un avant de se boutonner dans le dos. Voilà Zoe, maintenant serrée dans sa couche en lainée des pieds à la tête, emmaillotée comme un bébé dans une grenouillère blanche. Les larmes silencieuses perlent dans les yeux de Zoé.

- Zoé tu as un début d'angine, il faut te couvrir d'autant que le chauffage de la voiture ne marche plus ! dit Sandrine en me passant une cagoule en laine fine gris clair.

- Non maman pas ça ! sanglote Zoé.

- Zoé il n'est pas question que cette angine se transforme en otite.

Je n'en reviens pas, mettre une couche à une fille aussi grande m'étonne vraiment mais le ton autoritaire de Sandrine ne me laisse pas le temps de m'interroger. Je replace les écouteurs blancs dans les oreilles de Zoé, attrape la cagoule en laine, l'écarte pour l'enfiler délicatement sur la frimousse de Zoe. La cagoule en laine est pile à sa taille. Je lui passe son iphone. Je n'ai pu qu'à harnacher Zoe avec la ceinture de sécurité avant d'éternuer, je grelotte, c'est vrai qu'il fait vraiment froid dans cette voiture.

Comments

n/a Il ya 9 ans  
n/a Il ya 11 ans