Vues: 463 Created: 2017.02.11 Mis à jour: 2018.11.15

Soizig

Soizig 19

Le lendemain, Malo me fit une pipe pour me remercier encore de m'être laissé faire, il me fit relever les cuisses pour inspecter mon anus et voir si je n'avais pas de séquelles, un prétexte surtout pour me faire une succulente feuille de rose, il devenait un excellent brouteur d'œillet sous l'égide de Soizig qui elle, se plaignait que l'on s'occupe moins d'elle depuis que Malo et moi nous visitions nos trous de balle respectifs mais après tout, c'est elle qui était à l'origine de nos débordements sodomites, nous avons convenus avec Malo de ne pas nous la mettre quand elle faisait l'amour avec nous, sauf si elle le demandait, elle supportait mieux les doubles pénétrations et en était très demandeuse et puis, elle avait Charlotte…

Celle-ci d'ailleurs m'avait accueilli plusieurs fois dans sa chambre pour diverses gâteries, me demandant de rester discret vis-à-vis de Malo, elle ne semblait pas savoir que j'étais passé à la casserole avec lui, Soizig savait rester discrète aussi car Charlotte continuait de me vanter le plaisir anal d'une vraie verge dans les fesses, une après-midi où je passais par hasard, je la trouvai en compagnie d'un homme de son âge, apparemment un "bon ami" à entendre les propos épicés qu'ils avaient tous les deux, elle me présenta aimablement et me gêna même un peu quand elle lui révéla que j'aimais recevoir un doigt dans les fesses pendant la fellation, l'homme sembla très intéressé et commença à me questionner sur la sexualité que j'avais..

Il était très friand de détails érotiques et la maman de Malo faisait des allusions à ce que je faisais avec elle tout en lui caressant l'entre-jambe, après un couplet sur le lavement, elle en vint à lui montrer sa "tenue d'homme" en lui racontant que j'y avais goutté, le "bon ami" commença à me regarder avec envie, Charlotte le débraguetta pour me montrer sa verge qu'elle trouvait très belle, effectivement, l'engin était long, noueux et veiné de bleu, un truc à se faire exploser le sphincter, la maman de Malo se pencha dessus pour l'emboucher puis me fit signe d'approcher pour me joindre à la fellation qu'elle entamait, pour m'apprendre à bien le faire précisa-t-elle, je lui devais bien cela, avec tous les plaisirs dont elle me comblait…

J'obtempérais et me retrouvais à genoux aux pieds du gars vautré dans le canapé, Charlotte m'accompagna un instant puis se releva pour se ceinturer de sa tenue d'homme, pendant que je le suçais, le gars lui demanda une démonstration sur moi, Charlotte me baissa pantalon et slip pour me vaseliner l'anus puis me fit prendre la position penchée sur la bite que je pompais, après quelques massages de détente, elle m'encula devant l'homme, celui me laissa sa place pour venir derrière moi regarder le gode me pénétrer, je me doutais qu'il n'allait pas rester uniquement spectateur et la taille de son saucisson me prédisait les affres d'une enculade douloureuse mais je voulais faire plaisir à Charlotte en me laissant sodomiser par son bon ami…

- Ça va…? je ne te fais pas mal…? me demanda-t-elle

- Non madame… ça va…

- Mon ami te trouve très mignon tu sais…

- Ah…?! Il a l'air sympa…

- Oui, il l'est… Comment trouves-tu sa verge…?

- Belle… Mais grosse…!

- Pas tant que ça… Allons… Il y a plus gros…

- Je sais bien… Mais quand même…!

- Accepterais-tu qu'il vienne à ma place dans ton derrière…?

- Mais je n'ai jamais fais ça…! Mentais-je

- Et bien c'est aujourd'hui pour le faire… Si tu veux perdre ta rondelle…?

- Heu… oui madame… S'il ne me fait pas mal…

- Mais non… Je te prépare bien avec plein de pommade… Tu vas aimer ça…

- Vous croyez madame…?

- J'en suis certaine… J'ai déjà goutté à son engin par derrière… Hummm

- Alors d'accord… Je veux bien…

- C'est bien… Venez mon ami… Le jeune homme est à vous… Dit-elle en se retirant de mes fesses

L'homme vient de suite poser son gland contre ma rosette et commence à pousser, je pousse aussi, mais pour m'ouvrir à la grosse chose qui tente de rentrer dans mon rectum, puis ça glisse d'un coup, le manche de pioche m'envahit, je pousse un cri de douleur, la maman de Malo essaye de me rassurer en me disant que ça va passer, elle me masse le paquet mais j'ai débandé sous le coup de boutoir, son bon ami dit que je suis "bonne", que mon cul est étroit à souhait, Charlotte lui redit que je suis puceau des fesses et d'y aller doucement, mais je sens bien que le morceau progresse dans mon conduit rectal écartelé par cette présence volumineuse, même dans mes plus forts moments de constipation je n'ai jamais ressentis une telle chose…

Charlotte vient se mettre en 69 sous moi pour me sucer la queue et me donner sa chatte parfumée à manger, l'homme dans mes fesses progresse et m'élargit encore, je ne suis qu'un trou, son trou, son vide couilles, plusieurs fois il donne des petits coups de reins, en arrière, en avant, il me baise, il m'encule, il me fourre, et moi je lui tends ma croupe, car je commence à apprécier sa belle verge dans mon rectum, les caresses buccales de la maman de Malo y sont certainement pour quelque chose, la situation aussi, je suis sous une domination quinqua, ma lavementeuse et mon enculeur, quand l'homme commence à me besogner sérieusement, je me surprend à lui dire, - oui… comme ça…!, et là, il me met une secouée…

La maman de Malo s'est plantée le gode ceinture dans l'anus et se fait le cul pendant que je lui mange la motte, son bon ami use et abuse de moi, je pense un moment que je risque de devoir me faire recoudre après cette saillie car je ne sens plus les bords de mon trou de balle, l'homme grogne et re-grogne encore, il se crispe et lâche un râle orgasmique en éjaculant en moi, je sens une chose chaude me remplir le rectum, son sperme sans doute, mais il reste en moi, ne me décule pas, comme s'il attendait encore quelque chose, Charlotte se finit à la main en arrosant le canapé, je voudrais bien que son ami sorte de mes fesses mais il me maintient fermement, quand une deuxième onde de chaleur m'envahit le conduit, je comprend qu'il fait sa miction post-coïtale en moi…