Skylane


Vues: 715 Created: 2007.12.05 Mis à jour: 2018.12.07

Elodie

Elodie Ch. 2

Il ne se passe pas grand-chose ce dimanche et il semble maussade pour tout le monde. Sauf pour Thomas et son ami qui ne se rendent pas compte de la tension qui règne. Elodie ne sort pas de sa chambre de la journée. Dans sa tête elle retourne la question dans tous les sens. "Comment maman peut-elle me proposer une telle chose ? M'a-t-elle réellement demandé de mettre des couches pour partir en vacances ? J'espère qu'il ne s'agit pas exactement de ça. En tout cas je ne me vois pas aller dans la pharmacie avec elle pour me renseigner sur les différentes solutions possibles. Et de toutes façon, quelles solutions ? En plus elle me fait une sorte de chantage, si je refuse de venir ils ne partent pas non plus ! En réalité elle ne me laisse pas le choix".

Le lendemain matin, à son réveil, Elodie constate qu'elle doit une nouvelle fois mettre ses draps à laver. "Je commence bien ma dernière semaine de cours avant les vacances. En plus avec le stress d'hier je n'ai même pas eu le courage de réviser".

Elle se dirige vers la fac où elle étudie le droit. Elle est en deuxième année. Les cours lui plaisent et en général elle a des notes plutôt bonnes. Mais aujourd'hui elle n'est pas attentive à ce que disent les professeurs. La discussion qu'elle a eu avec sa mère hier la préoccupe trop. Sa meilleure copine Julie le remarque rapidement.

Julie, une jolie petite brune toute mince, est l'amie la plus proche d'Elodie. Elles se connaissent depuis le début du collège. Après le décès du père d'Elodie, elle a été très présente. Elle a eu un rôle de soutien indispensable. Elles sont inséparables et passent la plupart de leurs week-ends ensembles. Elle est même au courant pour le petit problème d'Elodie, mais elle s'est montrée compréhensive et a toujours gardé le secret.

Pendant une pause, à l'écart des autres, elle questionne Elodie pour savoir ce qui ne va pas chez elle :

- Mais si Julie, je t'assure que tout va bien. - Je vois bien que tu as l'air bizarre ce matin. Tu n'as même pas pris de notes en cours. Alors c'est quoi ?

- Bon, puisque je ne peux rien te cacher, normalement je vais partir skier pendant les vacances.

- C'est génial ! Ca doit faire au moins trois ans que tu n'as pas fait de ski. Tu devrais avoir l'air plus heureuse.

- Oui, t'as raison, c'est super. Maintenant on retourne en cours !

Julie n'a pas encore réalisé quel problème ce voyage pose à Elodie. Et Elodie ne pouvait quand même pas lui parler de la demande de sa mère.

Pendant ce temps Muriel est aussi préoccupée que sa fille. Elle travaille dans un grand cabinet d'audit. Ce soir elle a décidé de partir un peu plus tôt du travail, pour arriver avant la fermeture de la pharmacie en bas de chez elle. La démarche n'est pas facile, mais elle doit aider sa fille. "Je ne peux pas laisser Elodie s'occuper de ça elle-même, surtout pour la première fois. De toute façon elle ne le fera pas. Je dois donc me charger de ça".

Un peu avant la fermeture, la gorge sèche, elle entre dans la pharmacie. Une cliente âgée termine de se faire servir, ensuite il ne reste plus d'autre client. Elle connaît bien cette pharmacienne qui est installée ici depuis plus de quinze ans. Elle lui a toujours donné de bons conseils tout au long de la croissance de ses enfants.

- Bonjour... - Salut Muriel ! Je ne t'ai pas vu depuis un moment. Comment vas-tu ?

- Très bien, merci. Mais je viens pour un problème délicat.

- Que t'arrive-il ?

- C'est à propos d'Elodie. Tu connais ses problèmes d'énurésie...

- Oui, évidemment. Ca ne s'arrange pas ?

- Non, pas du tout.

- Désolée, elle suit bien sa psychothérapie ?

- Oui, mais apparemment les effets ne sont pas encore très visibles.

- Alors que puis-je faire pour t'aider ? Tu as besoin de racheter des alèses ?

- En fait, comme nous devons partir en vacances, nous avons besoin de quelque chose de plus pratique. Pour ne pas avoir à nettoyer tout le lit à chaque fois. Je ne sais pas si tu as quelque chose de plus adapté ?

- Oui, je vois. Tu penses à des protections, à des couches pour vous faciliter la vie pendant les vacances. Elodie est d'accord ?

- Euh... Pas encore. Mais je suis justement là pour prendre conseil. Pour lui trouver quelque chose qui lui permette de ne pas se réveiller dans un lit trempé.

- Oui je comprends, c'est embarrassant pour elle. Je vais te montrer ce que j'ai qui pourrait convenir. En fait je n'ai pas beaucoup de choix. Je ne vends pas beaucoup de ces produits. Vu sa taille je peux lui proposer des pants ou des changes complets. Ses fuites sont-elles abondantes ? - Je crois bien que oui. Il lui arrive même de mouiller son lit deux fois de suite la même nuit.

- C'est embêtant. Elle aurait plus facilement accepté des Pants. Ils font moins de bruits, il n'y a pas d'attaches à mettre et elle peut les baisser plus facilement si elle se réveille à temps pour aller aux toilettes. En gros ils ressemblent moins à des couches. Mais ils sont moins bien adaptés pour dormir. Mes clients qui en mettent la nuit changent vite de solution à cause des fuites. Si elle veut être certaine de ne pas mouiller les draps, je lui conseille plutôt les changes complets. C'est la coupe des Pants qui les rendent inadaptés pour la nuit. Tu veux que je te montre les différents paquets ?

- Oui, je vais devoir choisir pour elle. Montre-moi les changes complets alors. - Vu sa corpulence, je suis certaine qu'il lui faut la taille Médium. Par contre, tu as le choix entre trois absorptions : Plus, Super ou Maxi. Mais si elle ne boit pas trois litre avant de se coucher, les Plus ou les Super devraient suffire. Les Maxi sont plus épaisses et ça ne va pas lui plaire... En fait, je te conseille les Super. Avec ça je pense qu'elle sera à l'abri des surprises.

La pharmacienne se lève et farfouille dans sa réserve hors de la vue de Muriel. Elle revient avec un énorme paquet de couches. Elle décrit le produit à Muriel pour la convaincre qu'elle a fait le bon choix pour Elodie.

- Je t'ai apporté des Tena Slip Super. Elles sont très efficaces et bien adaptées pour la nuit. En plus elles sont très confortables. Un nouveau voile permet de garder la peau bien au sec, pour qu'elle ne se sente pas mouillée, et le système anti-odeurs lui permettra d'être moins gênée par son problème. Avec ça elle peut dormir tranquille et partir sereinement en vacances.

- Merci, je vais prendre ça alors. J'espère qu'elle voudra bien les mettre et que ça va lui convenir.

- Je te propose de te donner un ou deux échantillons en plus. Ainsi elle pourra essayer les couches cette semaine avant de partir pour voir si ça lui convient. Si ça ne va pas ou qu'elle ne veut pas les mettre, tu me ramèneras le paquet.

- Merci c'est très gentil. Tu as raison, il vaut mieux qu'elle les essaye avant, à la maison. Au revoir.

- Merci, et surtout bon courage à Elodie. J'espère qu'elle va rapidement aller mieux. Bonnes vacances !

Muriel rentre rapidement chez elle après avoir rangé les couches dans le coffre de sa voiture. Elle est contente que cette épreuve soit terminée. "Tout de même, choisir des couches pour sa fille de vingt ans ! Et maintenant comment je lui présente ça ? Si je lui donne le paquet comme ça elle va me le jeter dans la figure et ne voudra plus jamais en entendre parler"...