Vues: 261 Created: 2010.07.21 Mis à jour: 2010.07.21

Biographie d'un infirmier militaire

Épisode 13 : fantasmes

-Alors, qui est-ce qui fait le docteur ? Demanda Coralie en passant sa main sur ma nuque.

Nous étions allés dans la salle du fond un peu plus tôt que prévu comme on avait congé. On était tout les deux couchés sur les couvertures : elle avait tenu à faire l'amour avant de jouer à ce nouveau jeu.

-Aujourd'hui ce sera moi comme ça tu verras un peu mieux de quoi il s'agit.

Je me suis levé et je l'ai portée pour la mettre sur la table en position assise. Je me réjouissais déjà de l'examiner, alors après plusieurs rapides contrôles pour nous faire rentrer chacun dans notre rôle, j'ai voulu commencer par lui prendre sa température. Cette salle était désaffectée mais j'avais pris soin d'emmener un carton soigneusement rempli à la réserve, et duquel je sortis un thermomètre tout neuf.

Elle a vu l'instrument, et au moment où j'allais lui demander, elle se bascula d'elle-même en arrière, balançant en l'air ses longues jambes que je plaçai sur mes épaules. Elle me présentait maintenant son petit derrière qui attendait que l'intrusion arrive.

Contrairement à cette nuit, je disposai d'un gel lubrifiant et commençai par une lubrification de son petit trou. Je fis sortir du tube sur mon doigt une noisette de ce gel, devant le regard de Coralie, puis baissai ma main hors de son champ de vision.

-Ce sera un peu froid, prévins-je.

J'ai touché son anus, puis je l'ai massé en prenant mon temps avant de rentrer une première fois mon doigt. En terminant mon massage anal, j'avais remarqué en les touchant ses selles dures dans son rectum.

-Tu as besoin de faire caca... ? Demandais-je en sortant mon doigt et en plantant de cinq bons centimètres le thermomètre.

-Non, pas pour le moment.

-J'ai senti comme un petit bouchon en mettant mon doigt. Je vais te mettre un suppositoire laxatif en prévention contre la constipation.

-Qu'est-ce que tu racontes, chéri ? Fit-elle avec le sourire. Je ne suis pas constipée, je n'ai juste pas besoin. Continues l'examen mais inutile d'utiliser un suppositoire.

J'ai quand même ouvert une boîte et sorti un de ces médicaments.

-Il faut écouter son docteur, lui expliquai-je.

-Ok, mais après je vais aux toilettes, je n'ai pas envie que tu me vois faire. Et je pense que ça ira pour aujourd'hui après ça.

-Quoi, tu veux déjà arrêter ?

-Oui, mais tu continueras une autre fois. J'ai envie de découvrir tes fantasmes petit à petit.

-Ok alors, approuvai-je.

Pour bien profiter de ce dernier moment, je lui ai demandé de pousser, puis je n'ai pas poussé le médicament très loin et il a été expulsé de son derrière. J'ai recommencé plusieurs fois cette scène d'expulsion très excitante, puis je me suis préparé à le mettre correctement.

-Prête pour la poussée finale ?

-Oui.

J'y ai alors doucement enfoncé mon doigt, entièrement, pour loger le suppositoire le plus loin possible dans son rectum. Il n'est plus ressorti.

Puis j'ai indiqué à ma patiente que c'était fini, et elle s'est rhabillée et a pris la direction des toilettes.