Vues: 1002 Created: 2019.08.11 Mis à jour: 2019.08.11

Je joue avec ma femme au lit

3 - Premier jeu

Pendant la journée du lendemain, j'avais discuté avec ma femme au téléphone du programme de la soirée. Je devais passer la prendre en voiture à son travail, puis nous irions manger ensemble au restaurant.

Dans la voiture, je lui ai rappelé ce qu'on s'était dit la veille au lit au sujet de notre nouveau jeu.

-Tu me mettras un suppositoire quand on rentrera ? Lui demandai-je tout simplement.

Elle m'a regardé avec son sourire.

-Ok, dès qu'on rentre, je m'occuperai de toi !

Elle prenait visiblement son rôle d'infirmière très à cœur.

Durant tout le début du repas, j'ai eu mes pensées concentrées sur ce qui allait se passer en rentrant, puis j'ai fini par laisser ces pensées de côté car on a parlés de plein d'autres sujets. Le repas à été assez long et on est restés au restaurant environ deux heures avant de repartir.

En rentrant, c'est ma femme qui a conduit la voiture car j'avais bu pas mal de verres de vin. J'avais complètement oublié le suppositoire en arrivant chez nous. J'étais fatigué et je voulais juste aller me coucher. Ma femme marchait à côté de moi en me soutenant pour éviter que je me prenne les pieds dans une marche. Elle s'est ensuite juste absentée quelques instants à la cuisine.

-Allez, viens avec moi, fit-elle en m'emmenant vers la chambre.

Je croyais qu'on allait rejoindre le lit et dormir, mais elle bifurqua juste avant dans la salle de bain en m'emmenant avec elle.

Ma mémoire est alors aussitôt revenue et j'ai compris ce qu'elle allait faire en la voyant déposer un suppositoire sur le bord de l'évier. C'était ce qu'elle avait dû aller chercher dans la cuisine en arrivant.

Elle s'affaira ensuite à me déshabiller en défaisant mon pantalon.

-Euh, je pense que je vais juste aller dormir pour ce soir, en fait, fis-je tandis qu'elle venait de baisser mon pantalon et mon caleçon.

Elle m'a répondu simplement :

-Trop tard, c'est l'heure de ton suppo avant !

Elle s'est redressée, a attrapé le médicament, et a commencé à le passer sous un filet d'eau. Quand elle s'est retournée vers moi, je me suis approchée d'elle et je l'ai prise dans mes bras.

-Allez, insistai-je, on va au lit, on jouera une autre fois...

Elle m'a pris aussi dans ses bras et a rigolé.

-Oui on va aller au lit, mais d'abord tu auras ton suppositoire ! Tu n'y échapperas pas !

J'ai compris à ce moment-là en voyant son regard pervers qu'elle était sérieuse et qu'elle allait vraiment me le mettre. Elle m'a gentiment lâché et repoussé en arrière.

-Allez retourne-toi, fais-moi voir tes fesses maintenant.

Comme je n'étais pas en état de me défendre, j'ai obtempéré et je lui ai obéis. Une seconde plus tard, j'ai brièvement sentis son doigt me rentrer dans le cul, mais la sensation était atténuée par l'effet de l'alcool.

-Voilà, il est mis ton suppo !

Ensuite elle m'a emmené jusqu'aux toilettes, et m'y a laissé le temps que ça fasse effet. Cette fois ce fut plus rapide, car à peine dix minutes plus tard je la rejoignais déjà dans le lit, soulagé malgré moi.